European Cluster Conference: en route vers l'excellence

Retour au blog

Près de 350 congressistes européens, pour la plupart dirigeants et responsables de clusters et de pôles, se sont retrouvés à Vienne la semaine dernière pendant 3 jours pour l'European Cluster Conference. Au menu, des conférences et des tables-rondes autour de l’excellence en gestion de cluster et plusieurs compétitions amicales dont celle du « Cluster Manager of the Year » récompensant un directeur de cluster pour la qualité de ses actions.

Bertrand Guilbaud était d’ailleurs le premier français en nomination pour le titre et a participé au « pitch final » dans la grande salle pleinière du Palais Niederösterreich, où environ 200 personnes étaient appelées à voter pour départager les nominés. Un pitch plein de suprises, où les questions les plus inattendues furent posées dans une ambiance informelle. Avec lui, Micaël Gustafsson ( Cluster 55, Suède), Alois Geissholfer ( Green Building Cluster, Autriche),  et  Rolf Reiner ( Cluster Automotive Suttgart , Allemagne )...

Les heureux nominés au titre

Au delà de cet événement qui a récompensé le suédois Micaël Gustafsson, les conférences de cet événement à l’initiative de l’Europe, témoignaient d’une tendance qui s‘accélère au niveau des instances de Bruxelles : la volonté de professionnaliser le travail des clusters européens et d’inciter à l’excellence en gestion. Des études de cas mises à disposition jusqu’à l’instauration d’un Gold Label, le Cluster Excellence Initiative souhaite faire progresser les pratiques en allant jusqu’à proposer des formations spécifiques et des outils de benchmark.

La cérémonie de remise des Trophées, Palais Niederösterreich, Vienne.

Le deuxième objectif marqué de l’événement ( qui a lieu aux 2 ans depuis 2006 ), est bien entendu le réseautage humain pour échanger sur les bonnes pratiques et progresser dans le montage de projets européens: tâche immense puisque l’Europe compte actuellement plus de 1000 clusters, très hétérogènes dans leurs modes de fonctionnement, leurs compositions et leur financement. La France était au final peu représentée, avec moins de trente délégués, dont plusieurs officiels venus évoquer le cas des pôles de compétitivité et  notamment pour Pascal Rogard (Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie) plaider en faveur d’une plus grande simplicité des processus mis en place par la Commission.

Pendant le pitch

 Au final, un message récurrent : l’Union ne veut pas faire dans la quantité mais dans la qualité. Les clusters, et ses PME membres, demeurent l’outil privilégié de la politique d’innovation européenne : ils devront être à la hauteur de cette responsabilité et les aides seront conditionnelles aux standards d’excellence et aux résultats démontrés.

Plus de photos de l'événement sur notre fil Twitter et sur Flickr.

La somptueuse salle pleinière

Remise des Trophées et diplômes

Retour au blog

Ajouter un commentaire