EVEMA : la 3D pour evaluer des milliers de professionnels

Retour au blog

Projet EVEMA : avatar et moteur

Du mécanicien au vendeur de véhicules, du spécialiste en pièces et accessoires au gestionnaire d'une concession, la branche automobile est faite d'une large panoplie de métiers. "Si l'on inclut les cycles, motos et véhicules industriels, le secteur représente en France plus de 400 000 professionnels", estime Christophe Lobert, responsable du PMSI (Pôle Médias et Systèmes d'Information) du GNFA (*). Il précise : "Le GNFA s'adresse à l'ensemble de ces métiers. Nous formons 40 000 personnes par an."

Christophe Lobert est également responsable du projet EVEMA, un serious game destiné à évaluer les compétences.

"Concrètement, EVEMA permet par exemple à un stagiaire se retrouver dans un atelier 3D temps réel, de disposer d'outils de diagnostic, de brancher ces outils sur le véhicule, de détecter une panne et réparer. Mais l'application va plus loin. Elle est capable d'analyser la série d'actions. Est-ce que la chronologie est bonne ? Sur quoi le stagiaire a-t-il hésité ? C'est de ces observations que l'on déduit l'évaluation."

Pour l'instant, l'évaluation de compétences s'effectue dans les centres GNFA. À terme, le professionnel pourra se faire évaluer sur son lieu de travail, sans se déplacer. "L'outil est conçu pour fonctionner sur Internet. Surtout, il offre des possibilités nouvelles. On peut créer une panne spécifique, sur un modèle spécifique, même rare. Compte tenu de la logistique, ce serait économiquement impossible à produire dans la réalité. Il est aussi prévu que l'outil évolue vers la formation. Par exemple pour former à des véhicules qui ne sont pas encore disponibles, comme les voitures électriques. Même si seulement 5% des véhicules seront électriques, il faudra bien former l'ensemble des professionnels."

Pour les besoins du projet, Le GNFA collabore étroitement avec la société rennaise Net-ng. "Le GNFA met à disposition du projet les experts métiers, les ingénieurs pédagogiques et l'équipe de développeurs qui comprend également des graphistes. Net-ng est notre partenaire technologique, notamment pour le traitement des réponses de l'utilisateur. Et, grâce à EVEMA, notre partenariat s'étend au commercial. Net-ng sera autorisé à commercialiser la solution hors de la branche automobile."

Le projet fait également appel aux compétences d'autres sociétés de Lannion ou de Rennes, par exemple pour l'animation d'avatars. Des coopérations dont Christophe Lobert se dit très satisfait : "Nous trouvons en Bretagne toutes les compétences qu'il faut. Le GNFA a fait le bon choix en y installant sa R&D."

.

(*) Le GNFA est un organisme de formation destiné aux professionnels de l'automobile toutes marques confondues. Il dispose de 40 centres de formation en France, de plusieurs filiales à l'étranger, et il intervient à travers les cinq continents.
Le pôle R&D du GNFA, le PMSI, est installé à Saint-Brieuc depuis 2005. Son effectif est en constante augmentation. Il emploie aujourd'hui une quarantaine de personnes.

Retour au blog

Ajouter un commentaire