Formarev : des dentistes formes par simulation

Retour au blog

Formation à l'implantologie par simulation

Note : Formarev sera présent sur le stand du pôle à l'occasion de Laval Virtual du 7 au  11 avril 2010

Didhaptic est une start-up lavalloise spécialisée dans les techniques de simulation et de réalité virtuelle. Depuis 2007, année de sa création, elle a développé un simulateur destiné à la formation à l'implantologie des chirurgiens dentistes. L'apprenant travaille dans un environnement virtuel, en totale immersion. Il visualise la mâchoire et la bouche du patient virtuel au moyen de lunettes, et il manipule des instruments de chirurgie dentaire qui reproduisent toutes les contraintes grâce à un bras à retour d'effort. Le produit est aujourd'hui au point ; il reste à le commercialiser.

Mais l'outil ne fait pas tout. D'autant que la mise en place d'un implant dentaire est une opération délicate, qui réclame du praticien de l'expérience et une grande confiance dans son geste. D'où le projet Formarev, dont l'objet est de mettre au point l'environnement de formation qui tirera le meilleur parti de l'équipement.

"La technologie est une donnée d'entrée," précise Marc des Rieux, PDG de Didhaptic et responsable du projet. "Formarev se focalise sur l'ergonomie du poste de travail et sur l'organisation des sessions de formation. Le paramétrage du bras à retour d'effort est la seule dimension technique. Le reste est du ressort des sciences humaines : ergonomie cognitive, pédagogie, organisation du processus de formation, le tout sous le contrôle d'experts en implantologie."

Jusqu'à présent, on se forme sur des mâchoires d'animaux ou des reproductions en plastique, dans des conditions trop éloignées de la réalité. "Le taux d'échec, à l'issue des formations est très élevé. Il reste une barrière psychologique difficile à franchir au moment du passage au bloc opératoire. Et c'est ce sur quoi l'on travaille. Notre système va beaucoup plus loin : l'immersion permet de s'approcher autant que possible de la réalité, il est possible de se confronter progressivement aux cas les plus difficiles issus de cas réels, il permet d'évaluer la qualité du geste exécuté et de recommencer l'opération autant de fois que nécessaire pour l'améliorer. Et si un apprenant rencontre des difficultés, des scénarios ont été mis au point pour perfectionner sa gestuelle hors contexte, avant de revenir à l'implantologie. Il s'agit d'un véritable entraînement qui aboutit à évacuer l'appréhension."

Le projet Formarev optimise le processus de formation

Démarré il y a un an, Formarev dispose de six mois pour finaliser ses recherches. Il devrait déboucher sur leur mise en pratique dans un centre de formation. "À l'issue du projet, nous ferons en sorte de valoriser nos travaux dans un centre de formation, soit existant, soit à créer. C'est une suite logique du projet que de favoriser le transfert de compétences vers une exploitation commerciale."

Retour au blog

Ajouter un commentaire