GLASSES democratise la modelisation

Retour au blog

Décrire une architecture pour maîtriser sa complexité… La conception par les modèles s'est aujourd'hui imposée dans tous les grands programmes industriels. Son gros avantage : elle permet d'évaluer toutes les données d'un projet avant de réaliser quoi que ce soit, surtout qu'il existe maintenant des outils capables d'exploiter directement les modèles pour accélérer les développements.

Le projet collaboratif GLASSES s'empare de cette approche de conception par les modèles pour l'étendre aux systèmes embarqués grand public. "Aujourd'hui, la modélisation est difficile d'accès", constate Pierre Dissaux, PDG de la société brestoise Ellidiss et responsable du projet. "Elle est issue du monde de l'informatique, donc souvent rejetée par les autres métiers. Notre idée, c'est de rendre la modélisation accessible grâce à un logiciel simple à utiliser, un outil graphique qui permet de manipuler les concepts adaptés au métier de l'utilisateur."

Le cas d'usage choisi est le développement d'une carte électronique destinée à une application de vidéo embarquée. L'outil graphique, associé à une bibliothèque de composants métier, permet de définir le comportement voulu de la carte, d'ajouter des éléments, puis de préciser leurs propriétés, telles que la bande passante ou la capacité de traitement, des paramètres critiques dans le monde de la vidéo.

Une fois le modèle défini, il reste à l'analyser pour prévoir les performances de la future carte, la consommation, le coût, le poids, ou toute autre propriété. "GLASSES fait le pont entre deux approches apparemment contradictoires. Pour la définition du modèle, nous développons un outil spécifique, mais pour l'analyse nous nous appuyons sur un outil standard. Il s'agit du langage AADL*, qui est notre spécialité."

Au vu des résultats de l'analyse, le concepteur pourra modifier le modèle et améliorer les performances de la carte électronique par une série d'itérations. "Le rôle de GLASSES, c'est de démontrer un concept. Nous avons réalisé une étude marketing qui montre que la méthode intéresse les industriels. Il faudrait ensuite un vrai projet pilote pour en faire un produit commercial."

Le projet GLASSES, monté dans le cadre de l'appel à projets PME 2009, se termine fin mai prochain. Pierre Dissaux confie avoir beaucoup apprécié son déroulement : "Ce type de projet est vraiment à notre échelle, avec une bonne collaboration au niveau régional. Il existe beaucoup d'autres dispositifs, mais cet appel à projets PME nous a permis d'aller vite et bien. Il nous a offert la possibilité de développer des briques qui nous donneront, par la suite, les moyens d'avancer de manière significative."

(*) AADL, Architecture Analysis and Design Language, est notamment utilisé dans les domaines de l'automobile, de l'aéronautique et du spatial.

GLASSES en bref. Durée : 24 mois. Partenaires : il réunit un universitaire, le laboratoire Labsticc, et deux PME, Ellidiss et InPixal.

Retour au blog

Ajouter un commentaire