Spectaculaires, une PME au parcours lumineux

Retour au blog

Les Invalides. Photo JM Charles pour Spectaculaires

Pour définir la société Spectaculaires, son fondateur, Benoît Quéro la qualifie "d'allumeur d'images". Sa spécialité : elle crée l'événement à coup d'images monumentales projetées sur les surfaces des édifices. De hauts lieux historiques, comme la place Stanislas à Nancy, les Invalides à Paris, bientôt le Parlement de Bretagne à Rennes, mais aussi des sites modernes ou industriels prêtent ainsi leurs façades à des spectacles grandioses qui attirent les foules.

Benoît Quéro a démarré l'activité tout seul, en 1987, "avec une demi-secrétaire" se plaît-il à préciser. "À l'époque, le domaine était tout juste naissant. D'une manière inconsciente, j'ai lancé le pari d'en vivre. L'entreprise est devenue le terrain d'expression et d'expérimentation de mes idées, puis de celles de l'équipe dont je me suis progressivement entouré." Aujourd'hui Spectaculaires réalise 4,8 M€ annuel (2011) sur deux activités : la création de spectacles à base d'images monumentales et l'assistance technique aux événements. Elle emploie 26 personnes auxquelles on peut ajouter une cinquantaine de collaborateurs réguliers.

En 25 ans, la PME de Saint-Thurial près de Rennes s'est construit une solide notoriété. "Nous avons fait un tabac à la Fête des Lumières de Lyon en 2008. C'est l'un des plus grands événements du genre au monde. Depuis, nous sommes régulièrement sollicités de l'étranger." Si l'inventivité de Spectaculaires est le côté face, le côté pile est un savoir-faire technique qui a pris de l'importance au fil des ans. "Le monde a bougé depuis 1987. J'ai commencé avec des images fixes alors qu'aujourd'hui nous utilisons la vidéo projection HD. Les ingénieurs de l'équipe nous ont aussi permis d'avancer sur le pilotage à distance. Il arrive que nous ayons une dizaine de spectacles installés aux quatre coins du territoire, que nous pilotons au quotidien depuis notre base de Saint-Thurial."

Qu'en est-il de la recherche développement ? "La R&D, c'est presque un gros mot pour nous", s'amuse Benoît Quéro. "Nous sommes des artisans avec une âme d'artiste tout en se servant des outils de dernière génération en termes d'image et de son. Mais il est vrai que nous ressentons de plus en plus le besoin de nous rapprocher de cultures complémentaires. Il nous faut sans cesse innover pour notre art soit toujours au top."

Preuve de cette ébullition permanente, Spectaculaires se lance avec notamment une autre PME rennaise, Artefacto, dans la conception d'une "machine à explorer le temps". Le projet MAELT a été retenu dans le cadre du développement de l'économie numérique pour expérimenter la valorisation du patrimoine urbain et culturel à l'aide de la réalité augmentée. "Nous sommes dans une phase d'apprentissage à travailler avec d'autres structures. C'est le sens de notre adhésion à Images & Réseaux : une volonté d'ouverture. Nous développons aussi pas mal de choses en interne, dans notre cuisine, qui peuvent être profitables à d'autres."

Plus sur le site de Spectaculaires

Un site EDF mis en lumières. Photo Eric Dexheimer pour Spectaculaires

Retour au blog

Ajouter un commentaire