ZOOM ARRIERE ndeg12

Retour au blog

L’ancêtre d’Internet

« Bonjour nous sommes en 2010, vous êtes sur Canal+, vous regardez l’ancêtre d’Internet » (PPDA – Les Guignols de l’Info)
Telle était l’annonce de ce jour. La télévision « ancêtre d’Internet », pour choquante qu’elle soit, cette affirmation n’est plus tout à fait fausse.
Il y a encore quelques années la génération des 18-25 ans était considérée comme « perdue » pour la télévision (Il faut bien avouer qu’à force de viser la ménagère de plus ou moins 50 ans il y avait fort peu de chance d’atteindre les 18-25 ans et , problème classique de l’arroseur arrosé,
les 18-25 ans d’aujourd’hui sont les quinqua d’après demain.
Or grâce à Internet cette tranche d’âge revient à la télévision. En fait ce n’est pas cette tranche d’âge qui a changé, c’est la télévision et ce qui est autour.
Grands évènements (notamment sportifs mais pas exclusivement) regardés ensemble et / ou partagés via Internet  par le biais de Twitter,
Myspace, Facebook, les sms, les mms, la messagerie interactive, … mais ensemble, on partage les émotions.
Ce qui est vrai pour les grands évènements, l’est aussi pour les « petits » (téléréalité par exemple).
La télévision connectée via la set-top-box (en WiFi ou non) est aussi le moyen de voir « ensemble » des émissions en décalage (catch-up TV),
des films (en VoD), … mais là encore il s’agit d’une vie autour du lien social où l’écran de plus en plus grand est alors le point de rassemblement
du « groupe ».
On en revient alors à l’essentiel :
  • Pouvoir choisir, ce qu’on regarde et à quel moment, c'est-à-dire pouvoir « personnaliser » ses médias,
  • Être ensemble pour partager, échanger, … .
Peu importe alors le support, pourvu qu’il soit adapté aux circonstances. Il faut alors que soient remplies trois conditions.
  • Pour partager il faut être plusieurs et la dimension de l’écran est alors primordiale.
  • Pour partager il faut pouvoir choisir et enfin
  • Pour partager il faut quelque chose à partager.

Le contenu devient alors primordial, générateur d’émotions et ce d’autant plus que nos nouveaux téléspectateurs auront le sentiment d’être nombreux à le faire et que ce partage se fera en cercles concentriques depuis le petit groupe d’amis jusqu’à une vaste communauté.

Retour au blog

Ajouter un commentaire