ZOOM ARRIERE Ndeg9

Retour au blog

La boucle est bouclée

Dans un article paru récemment (Le Figaro du 4 septembre 2010) « la martingale des géants de l’électronique » nous est révélée.
Il s’agit dans cet article de la lutte acharnée que se livrent Apple, Samsung, Sony et LG, à la lumière des annonces récentes, faites à l’occasion du salon de Berlin (IFA 2010) qui vient de se tenir.
Or les géants de l’électronique ne sont pas les seuls protagonistes. Il ne faudrait pas oublier les géants de l’Internet (Google, Amazon, eBay et autres Facebook, Myspace, ...), ni les grands opérateurs de services de télécommunication.
Quelle est le paradigme ?
Internet étant le plus grand et le plus peuplé de tous les réseaux, tout va se jouer autour de lui et des usages qui ont vu le jour avec Internet, c'est-à-dire en grande partie la gratuité (c'est-à-dire le paiement par les tiers que sont les régies publicitaires, c'est-à-dire les annonceurs, c'est-à-dire les utilisateurs).
Le vrai facteur clé de succès est donc l’audience. Or pour « faire de l’audience » pas de miracles, il faut du contenu, des applications, des services. Là deux possibilités s’offrent ...

  • Le contenu est produit par les internautes eux-mêmes (qui engendre donc deux visites : celle du créateur de contenus, celle du spectateur, de l’auditeur, du lecteur) : c’est le domaine des réseaux sociaux.
  • Le contenu est produit par ailleurs et le détenteur de droit le met à disposition (moyennant finance bien entendu).

Là on a vu des opérateurs de services de télécommunications venir dans le monde des contenus (Orange TV par exemple), les géants d’Internet s’intéresser aux contenus aux services aux applications (Google Earth), les géants de l'électronique maitriser les contenus (iTunes). Et comme dans un tremblement de terre, des répliques.
Il faut dire que le rapport est de 1 à 50 entre le premier achat du terminal et les 50 téléchargements qui auront lieu sur ce terminal (1). Certes le chiffre d’affaires n’est pas comparable, mais la fidélité est à ce prix, d’autant plus que le taux de renouvellement des équipements s’accélère plutôt, la sortie des nouveaux standards et des nouveaux services devenant plus fréquents.
Mais contrôler les contenus pour créer de l’audience ne suffisait pas. Il faut contrôler la publicité qui est la véritable source de revenus. Et Apple emboîte le pas de Google en créant iAd. Si l’Internaute passe dorénavant plus de temps à exécuter des applications qu’à naviguer sur le Net il faut bien aller chercher l’audience là où elle est, quand elle l’est (dans les applications). C’est l’un des principes de iAd.
Mais encore fallait-il boucler la boucle. Quand on a les contenus, quand on a la publicité que manque-t-il ? Deux choses :

  • Les autres médias et notamment la télévision, autre média de masse et qui se « numérisent ».
  • L’espace, c'est-à-dire un champ d’action où le leader n’a pas encore pris trop d’avance ou n’existe pas encore

L’espace tout d’abord.

LG et Samsung l’ont bien compris. Apple ayant pris trop d’avance, il vaut mieux aller vers Android que d’essayer d’imposer son propre OS, contribuant ainsi à faire d’Android le numéro 2 derrière Symbian dès cette année. Succès confirmé par ailleurs autour des app stores puisque qu’Android déclare atteindre 80000 applications (pour mémoire en juillet Apple déclarait 230000 application et RIM en déclarait 30000 en septembre). A ce jour 1,5 milliard de téléchargements ont été enregistrés sur Android (source : AndroLib), tandis que Google affiche 200000 terminaux Android vendus chaque jour (contre 100000 deux mois plus tôt).

On assiste alors çà ou là à des prises de position « éclair » afin d’entrer dans le jeu avec un retrait plus ou moins immédiat si le jeu devient incertain (exemple : Orange Sport avec Canal+).

Dès lors qu’un leader a pris ou prend suffisamment de part de marché la recherche d’un écosystème devient primordiale.

Les autres médias : si la publicité devient l’un des facteurs clés, alors le « cross-média » va devenir important en permettant l’optimisation de la répartition des investissements publicitaires. Ainsi la télévision va aller vers Internet (TV connectée, TV Widgets), Internet va aller vers la télévision (AppleTV), … et bien évidemment la téléphonie (notamment la téléphonie mobile) va aller vers la télévision.

C’est l’annonce de cette fin de semaine, faite par Nokia (adoptant ainsi la norme DVB-H, par ailleurs fortement attaquée ces derniers temps pour la TMP en France). ____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

(1) 12 milliards de chansons vendues par iTunes pour 250 millions d’iPod, 6milliards et demi de téléchargements pour 120 millions d’appareils multimédia écoulé (iPod Touch, iPhone, iPad) – chiffres cités dans l’article du Figaro)

Retour au blog

Ajouter un commentaire