TVR, une tele de proximite qui voit loin

Retour au blog

Avec 25 ans cette année*, TVR est l'une des plus anciennes télévisions locales de France. Née sous le nom de TV Rennes au printemps 1987, TVR tient bon le cap de la proximité. Elle prépare aussi son avenir avec de nouvelles orientations impulsées par Dominique Hannedouche, son Directeur général depuis février 2011.

"L'idée, c'est de faire en sorte que notre télévision soit perçue comme un outil au service des acteurs du territoire. Qu'il s'agisse de culture, de sport, d'économie ou de questions liées aux institutions, le partenariat doit devenir la base du développement de notre chaîne. Aujourd'hui tout le monde a besoin de vidéo, notamment pour alimenter les sites Internet. Il faut qu'il y ait adéquation entre nos programmes et les besoins de ces différents acteurs."

TVR diffuse ses programmes 24 heures sur 24. On la capte en TNT depuis l'Ille-et-Vilaine et l'ouest des Côtes d'Armor. On peut aussi la regarder via le câble, l'ADSL sur le bouquet TV d'Orange, et depuis peu sur l'application TVR pour iPhone. La grille des programmes est faite de rendez-vous faciles à mémoriser : l'info, le sport, l'économie, la politique, toujours sous l'angle local, "au plus près de la vie quotidienne des gens".

La dimension partenariale est nouvelle dans le modèle économique de la chaîne, qui repose pour l'essentiel sur des subventions des collectivités territoriales. Par exemple, un accord avec Rennes Atalante permet de présenter chaque mois une entreprise innovante. Le reportage est diffusé à la télévision au cours du magazine "TVR business club" (voir la photo), puis mis en ligne sur le site de Rennes Atalante et sur des plateformes comme YouTube et Dailymotion pour une visibilité maximale.

"Le pari, c'est de réussir à conjuguer notre indépendance éditoriale avec les besoins de nos partenaires. Dans notre programmation, on s'efforce de distinguer clairement ce qui est du ressort de la communication."

L'Internet est l'autre dimension que Dominique Hannedouche souhaite mettre en chantier : "Aujourd'hui, une chaîne pense d'abord programme avant de penser Internet. Le site ne sert qu'à réexposer ce qu'on a présenté à la télévision. Demain, ce sera l'inverse. Le regard sur la télévision va se délinéariser. Chacun voudra voir directement l'émission dont il a envie. Et il faut qu'on arrive à penser nos programmes en fonction de ces nouvelles habitudes."

"La télévision classique ne sera plus qu'une vitrine de ce qu'on montre sur le web. J'en suis absolument convaincu. Il faut que le spectateur puisse arriver droit sur l'instant qu'il voulait voir. C'est là-dessus que nous travaillons, mais ce n'est pas simple."

TVR est membre d'Images & Réseaux, une position très utile pour veiller sur "ce qui se passe". Mais le directeur de la chaîne irait volontiers plus loin : "Tout ce qui touche à la production et la diffusion de contenus audiovisuels ou multimédias nous concerne. On sent bien qu'il existe une demande des scientifiques et des industriels par rapport aux usages potentiels. Nous sommes justement à l'interface de tout ça. Je sens bien quel rôle on pourrait jouer."

(*) TVR fêtera ses 25 ans de télévision par une série d'émissions spéciales au cours de l'opération Viva-cités organisée par Rennes Métropole au Liberté du 29 septembre au 7 octobre.

Plus sur le site de TVR

Retour au blog

Ajouter un commentaire