Immersivite met de la vie dans les jeux serieux

Retour au blog

À l’origine, trois PME bretonnes aux compétences pointues : Dialonics* à Lannion est spécialiste du dialogue et du traitement du langage, Dynamixyz à Rennes de l’analyse et l’animation des expressions faciales, et Virtualys à Brest des environnements virtuels.

Une complémentarité qui prend tout son sens avec la mise sur pied du projet collaboratif Immersivité. Le domaine choisi est celui du serious game pour la formation professionnelle. Il s'agit de permettre aux personnes en formation d’engager de véritables conversations avec des personnages virtuels, une interactivité par le dialogue qui manque cruellement aux serious games de première génération.

"Le joueur est généralement sollicité sous la forme d'un questionnaire à choix multiples, ce qui introduit une coupure dans la mise en situation", observe Tanguy Daniel, ingénieur chez Virtualys. "Nous cherchons, au contraire, à faire en sorte que l'apprenant reste concentré sur la scène dans lequel il est immergé. Le dialogue avec un personnage permet d'introduire de l'interactivité sans interrompre le scénario d'apprentissage et sans nuire au réalisme."

Immersivité est destiné à tous les créateurs de jeux ayant besoin d'insérer des personnages virtuels et des éléments d'environnement avec lesquels le joueur peut interagir. L'objectif est de produire un kit de développement intégrant les briques logicielles mises au point par chacune des sociétés ainsi que deux laboratoires également partenaires du projet : Supélec Rennes et l'ENIB de Brest. "L'une des principales difficultés et tout l'intérêt du projet, c'est de faire fonctionner ensemble des briques très différentes les unes des autres afin de produire un tout cohérent et facile à mettre en œuvre. Un pack logiciel le plus simple possible que l'on pourra paramétrer et intégrer à son environnement."

Serious games, jeux vidéo et événementiel...

Pour démontrer les possibilités de l'outil, l'équipe a développé une application de formation à l'accueil où l'apprenant est chargé d'accueillir des personnages aux comportements variés. "Nous visons en priorité le marché du serious game et, dans une moindre mesure, celui du jeu vidéo. Mais on s'est rendu compte, en participant à Laval Virtual en 2012, qu'il existe de la demande pour d'autres domaines d'application comme l'événementiel. Imaginons une hôtesse virtuelle chargée de présenter un produit sur un salon. À partir du moment où elle peut engager une conversation avec le client, ça ouvre des possibilités commerciales et crée un supplément d'attractivité autour du produit."

Le projet Immersivité arrive à son terme en février 2013 avec des résultats techniques prometteurs qu'il reste à compléter par des études d'usage et de marketing. L'objectif, c'est la commercialisation. Elle comporte d'ailleurs, elle aussi, une dimension collaborative : l'accord passé entre les partenaires prévoit que le kit logiciel puisse être vendu par chacune des PME, les résultats commerciaux de chacun profitant à tous.

Immersivité en bref

  • Durée : 24 mois
  • Coût total : 571 k€
  • Aide au financement : Région Bretagne et collectivités locales
  • Vous pouvez voir une démonstration sur le portail dédié aux présentations des Trophées Loading the Future dont Immersivité était l'un des projets concurrents.

(*) La PME Dialonics s'est retirée du projet du fait du rachat de ses activités par la société Akio en fin 2012. Depuis lors, Virtualys assure la coordination du projet.

Retour au blog

Ajouter un commentaire