Crowdfunding : Octopousse rejoint Ulule

Retour au blog

L’entreprise bretonne a été absorbée par le leader français du crowdfunding. Un rapprochement qui s’explique par une volonté de collaboration, mais aussi du fait de la structuration du marché français.

« Un poulpe, une chouette, une belle histoire ! ». C’est par cette petite phrase poétique, que le site de crowdfunding Octopousse annonçait le 28 mai dernier qu’il rejoignait Ulule. En pratique, il s’agit d’une « Acqui-hiring » comme l’explique Mila Colas, fondatrice du service originaire de Bretagne. Concrètement, Ulule « achète le site web » d’Octopousse et embauche ses deux fondateurs. Cette opération fait suite a un rachat du site People for cinéma par le leader français, avec des modalités différentes. Ces regroupements se sont « fait par opportunité », comme l’explique Arnaud Burgot, le CFO.

Ce « rachat amical » s’explique plutôt par une volonté de « regrouper les forces », sur un marché où de nombreux acteurs sont présents. Dans ce cas, Octopousse et Ulule partagent en plus « une même vision du crowdfunding » d’après Mila Colas. Sa « motivation » à rejoindre une équipe plus importante s’explique aussi par la précarité de sa situation d’entrepreneur, qui « bosse avec 400€ par mois » depuis deux ans. Côté Ulule, il y avait une volonté que « Mila et Yoann viennent » car ils avaient réussi à hisser leur service dans le top 5 « avec très peu de moyens ». Une preuve que ce sont « des bons » pour Arnaud Burgot, qui estime vaut mieux les avoir « avec nous plutôt que contre nous ».

Un programme de régionalisation

Les premiers contacts datent d’il y a un an, à l’occasion d’une table-ronde où étaient présents Mila Colas et Alexandre Boucherot, CEO d’Ulule. C’est ce dernier qui a finalement repris contact avec l’équipe bretonne pour proposer un rapprochement. Une opération qui a pris moins de 2 mois. Yoann Le Roscouet rejoint ainsi la division technique. Mila Colas sera elle en charge du développement régional, une nouvelle approche du service qui défendait une approche par thématique jusqu’ici. Pour le public, « les projets en cours continuent » sur Octopousse, comme l’explique Arnaud Burgot. Les nouveaux se verront proposer un transfert sur la nouvelle plateforme. La marque reste pour « ce qui est passé » mais ne vivra plus.

Elle se fond désormais dans le leader du marché au niveau français voire européen. « On était déjà les plus gros, on a envie de renforcer cette position » justifie le CFO de l’entreprise. En même temps que sa régionalisation, Ulule souhaite « continuer à se développer à l’international ». Actuellement, la société réalise « 70% de son chiffre d’affaire en France » avec une « belle poussée en Italie ». De quoi conforter la rentabilité de l’entreprise, qui a récemment procédé à une petite levée de fond, après un développement sur fonds propres. Pour la suite, il n’y a « pas d’autres opérations (de rachat) de prévu », mais « beaucoup d’autres choses au programme »

Plus :
Le site de Ulule
Le site de Octopousse

Article écrit par Anthony Chesnais, Initialement publié sur Le Mag Numérique

Retour au blog

Ajouter un commentaire