ImaginLab experimente le futur de la TNT !

Retour au blog

Diffuser un programme sportif live en DVB-T2 / HEVC (High Efficiency Video Codec ou H265, le successeur de mpeg4) en 50 images / seconde le tout avec une bande passante économe à 4 Mbits/seconde, tel est le défi relevé par ImaginLab à Rennes dans le cadre du projet 4EVER. Une première mondiale qui s'expérimente en Bretagne et qui sera visible pour tous les rennais du lundi 3 juin au vendredi 7 juin à la Cantine Numérique de Rennes.


Installation à la Cantine Numérique Rennes

Ainsi pendant une semaine le tournoi de Roland Garros et plus particulièrement les matchs du court central, serons retransmis en haute définition sur HEVC. Le signal codé HEVC circulera sur le réseau IPTV d'Orange pour être affiché dans divers endroits équipés des décodeurs requis. À Rennes, 4EVER dirigera le signal vers le réseau TNT de la plateforme d'expérimentation ImaginLab pour le diffuser au standard DVB-T2.


Installation à la Cantine Numérique Rennes

Les enjeux techniques et économiques sont importants dans la mesure où ce standard est établi pour proposer des chaînes Hautes Définitions sur la TNT avec un objectif de généralisation estimé par le CSA à courant 2015. La Grande Bretagne et la Suède ont déjà adopté le DVB-T2 et les décodeurs adaptés sont d'ors et déjà disponibles sur les marchés respectifs. Selon une étude on estime à 18 millions le nombre de décodeurs TNT DVB-T2 en 2015. Ainsi les mutations vont vite et ImaginLab participe activement aux expérimentations par cette première mondiale de diffusion d'un événement sportif en live en DVB-T2 et HEVC.

On vous donne donc RDV à la Cantine rennaise !

C'est en tout en cas ce que prévoit un rapport du cabinet d’analyses ABI Research, en vue de la prochaine étape définie par l'Union Internationale des Télécommunications (ITU en anglais), à savoir la fin de la diffusion en analogique dans les pays d'Europe de l'Est, au Moyen-Orient et en Afrique, étape qui succèdera à la transition analogique/numérique effectuée en Europe occidentale et en Amérique du Nord jusqu'en 2012. Ce rapport indique en outre que la migration tardive des pays situés dans les zones indiquées ci-dessus les pousse à adopter directement la norme DVB-T2, évitant ainsi de se retrouver dans la même situation que nombre de marchés qui, après avoir choisi initialement la DVB-T, hésitent à transiter désormais vers la DVB-T2.
C'est en tout en cas ce que prévoit un rapport du cabinet d’analyses ABI Research, en vue de la prochaine étape définie par l'Union Internationale des Télécommunications (ITU en anglais), à savoir la fin de la diffusion en analogique dans les pays d'Europe de l'Est, au Moyen-Orient et en Afrique, étape qui succèdera à la transition analogique/numérique effectuée en Europe occidentale et en Amérique du Nord jusqu'en 2012. Ce rapport indique en outre que la migration tardive des pays situés dans les zones indiquées ci-dessus les pousse à adopter directement la norme DVB-T2, évitant ainsi de se retrouver dans la même situation que nombre de marchés qui, après avoir choisi initialement la DVB-T, hésitent à transiter désormais vers la DVB-T2.
Retour au blog

Ajouter un commentaire