Quartiers numeriques : resultats de la mission de prefiguration confiee a la Caisse des Depots

Retour au blog

Jean-Pierre Jouyet, Directeur général de la Caisse des Dépôts, avait remis le 28 juin au Premier ministre le rapport de la mission de préfiguration des « Quartiers numériques ». Le gouvernement vient de le rendre public. Pour refléter une image dynamique du tissu numérique national, la Mission s’est attachée à recueillir des contributions très diverses. Elle a ainsi sollicité de nombreux acteurs issus du monde de l’enseignement supérieur et de la recherche, mais aussi des investisseurs ou des entrepreneurs impliqués dans l’incubation de jeunes entreprises innovantes.  8 recommandations en sont ressorties.

Le conseil des ministres du 10 octobre 2012 a été l’occasion pour le gouvernement d’affirmer sa volonté d’asseoir l’attractivité internationale de la France dans le numérique. La préfiguration d'un projet de Quartiers numériques a été confiée au directeur général de la Caisse des Dépôts par une lettre de mission du Premier ministre en date du 8 février 2013. Cette mission, présidée par Catherine Mayenobe et dirigée par Philippe Dewost, a été conduite en mode projet, et a remis au gouvernement son rapport fin juin comme prévu.

8 recommandations pour 3 enjeux : la mise en réseau, la promotion et la facilitation des démarches des entrepreneurs et investisseurs

Les 8 recommandations de ce rapport s’appuient sur une consultation publique mise au point par la mission et lancée le 8 février 2013 sur le site du ministère du redressement productif.  Cette consultation a recueilli près de sept cents réponses et propositions dont une cinquantaine en provenance de l’étranger. Ces réponses ont permis de mieux cerner les besoins des entreprises du secteur et de dessiner les contours et le contenu d’un Quartier numérique. La mission a également conduit de nombreux entretiens avec la plupart des acteurs de l’écosystème francilien, ainsi qu’à Lille et à Toulouse. Elle s’est également appuyée sur une analyse approfondie des différents écosystèmes numériques mondiaux, menée à partir de plusieurs rapports récents, et nourrie d’une veille régulière. Quelques visites, notamment à New York et à Londres (G8 Innovation Conference) ont complété cette analyse concurrentielle et l’identification des meilleures pratiques.

  1. Mettre en réseau des « Quartiers numériques » d’excellence sur le territoire.
  2. Reconnaître Paris comme métropole numérique et vitrine internationale.
  3. Déployer l’Ultra Haut Débit fixe et mobile dans les « Quartiers numériques ».
  4. Promouvoir une France créative, entrepreneuriale et innovante incarnée par les « Tech Champions ».
  5. Déployer une identité unique pour accroître la visibilité internationale des « Quartiers numériques ».
  6. Mettre l’initiative française en réseau avec plusieurs capitales numériques.
  7. Déployer un dispositif fiscal attractif pour amplifier l’investissement des business angels.
  8. Mettre en œuvre une gouvernance et un calendrier ambitieux.

Quelles suites ?

Aux termes des recommandations du rapport, le gouvernement a décidé de :

  • mettre en place un dispositif de quartiers numériques qui s’appuie sur les territoires pour engager une démarche collective, coordonnée au niveau national, qui favorise l'animation, la mise en réseau et le développement des différents écosystèmes numériques locaux ;
  • proposer aux territoires de promouvoir, ensemble, à l'international, les entreprises du secteur, dans la perspective de renforcer l'attractivité économique de la France ;
  • mobiliser le Programme des investissements d’avenir, comme annoncé le 9 juillet dernier, avec un financement dédié à ce dispositif.

8 critères fondamentaux pour être labellisé "Quartiers numériques"

Dans la continuité du rapport, le Premier ministre a demandé d’œuvrer pour initier d'ici fin octobre les appels à projet ou à manifestation d'intérêt requis pour le lancement opérationnel du dispositif de quartiers numériques. Et pour cela des critères fondamentaux ont été établis :

La charte rassemble les huit critères fondamentaux à réunir par les collectivités pour qu’elles soient labellisées « Quartiers numériques ».Elle définit les engagements que les collectivités doivent prendre selon les principaux axes d’attractivité que sont l’aménagement d’espaces, les infrastructures de réseaux Ultra Haut Débit, les équipements technologiques mutualisés, les écosystèmes d’acteurs dynamiques et puissants, et la recherche systématique de la facilitation de la vie des entrepreneurs et des startup.

Elle résulte d’une analyse comparative conduite auprès des clusters numériques les plus performants à l’international : Tech City (Londres), Silicon Allee (Berlin), Silicon Alley (NYC), Silicon Valley (SF/LA), Silicon Wadi (Tel Aviv), Austin, Tsukuba (Tokyo), Shanghai, Kista (Stokholm)

Les indicateurs associés à ces huit critères pourront être affinés par l’État et les collectivités intéressées selon l’expérience acquise au cours des déploiements.

  1. Identifier un quartier clairement délimité et accessible
  2. Proposer dans ce Quartier une offre immobilière attractive pour les entreprises du numérique
  3. Déployer dans le Quartier, au moins à titre expérimental, des infrastructures de réseaux Ultra Haut Débit (UHD) fixes et mobiles
  4. Assurer l’existence d’un écosystème d’acteurs, susceptible de créer un effet d’entraînement
  5. Mettre en place des structures d’appui à l’innovation ouverte, autour d’un Fab lab, favorisant la création collective, la collaboration, l’échange et le croisement des savoirs
  6. Développer une politique de mise en réseau avec les autres Quartiers, tournée vers l’international, et faciliter l’installation et l’implantation de talents, de projets et d’entreprises
  7. Offrir aux entreprises du numérique des environnements adaptés à leurs besoins, conviviaux et simplifiant leurs démarches
  8. Instituer une gouvernance locale avec les acteurs clés du Quartier, chargée de suivre dans la durée son développement.

En savoir +

Retour au blog

Ajouter un commentaire