ZOOM Petite Poucette

Retour au blog

A la veille d’une révolution de l’innovation, voici quelques extraits du livre de Michel Serres "Petite Poucette" qu'il est recommandé de lire. Mais en préambule, nous vous proposons de prendre quelques minutes pour écouter Michel Serres.

 « Le monde a tellement changé que les jeunes doivent tout réinventer », ainsi commence le livre de Michel Serres, dont le titre « petite poucette » vient de l’écriture au pouce des messages.

 « Il ou elle n’a plus le même corps, la même espérance de vie, ne communique plus de la même façon, ne perçoit plus le même monde, ne vit plus dans la même nature, n’habite plus le même espace », tels sont les traits qui caractérisent nos poucets ou nos poucettes. Ce qui va se traduire par une révolution « l’offre sans demande est morte ». Comme la demande est permanente puisqu’elle peut se confronter à d’autres, qu’elle s’échange, se mesure, s’analyse, ... cette demande devient primordiale « l’offre reflue devant la demande ».

Autre révolution, le désordre, la sérendipité ou tout au moins la multitude qui donne cette impression de désordre. Cet apparent désordre  donne (là aussi l’impression) d’un espace, d’un jeu dans la mécanique. « Or le jeu provoque l’invention ».

Tout est décloisonné à commencer par la connaissance, décloisonnée tant sur le plan géographique (la connaissance est partout), que sur le plan temporel (elle est disponible immédiatement) que sur le plan thématique (tout entre en résonnance avec tout et les disciplines interagissent les unes avec les autres). Ce décloisonnement, cette déstructuration laissent un espace libre pour l’invention, la création, l’innovation. Ce que nous consacrions il y a encore quelques temps à l’acquisition des connaissances, leur classification en vue de leur utilisation, leur mémorisation, ... est rendu disponible pour  l’échange, la confrontation, l’interaction, germes de l’innovation. C’est dire si nous ne sommes pas au bout de l’accélération de l’innovation, de la réduction des cycles d’innovation, du foisonnement.

Petite poucette, petit poucet seront avant tout des innovateurs. Oseront-ils ?

 

Retour au blog

Ajouter un commentaire