Les projets candidats aux Trophees 2013 (3/4)

Retour au blog

Troisième article de la série consacrée aux projets collaboratifs candidats aux Trophées Loading the Future 2013. Avec cette fois quatre projets de développement d'Outils logiciels. Et quatre approches très diversifiées puisqu'il s'agit d'écoconception des logiciels (Code Vert), de médiation dans les systèmes d'informations (ESA), d'interfaces pour les systèmes complexes (Medusa) et de simulation de systèmes embarqués critiques (Smart).

Code Vert : un outil pour développer "green"

Le projet Code Vert développe un outil capable d'évaluer la conformité au développement durable d'une application. Une sorte d'inspecteur du code logiciel, qui recherche des défauts dans la programmation. Il traque les détours inutiles, les appels inopportuns à la mémoire, les écritures abusives sur disque…, tous défauts qui se traduisent par un surplus de consommation électrique ou un recours excessif à la puissance de calcul.

C'est donc d'écoconception des logiciels, dont il s'agit. Un concept très innovant mais de plus en plus dans l'air du temps. Avec de forts enjeux en termes d'images et, potentiellement, des économies substantielles. Car si le code n'est corrigé qu'une seule fois, les économies s'appliquent, elles, à chaque utilisation…

Plus sur Code vert

ESA : de l'huile dans les systèmes d'information

Le système d'information est aujourd'hui le système nerveux au centre de toute organisation. Il regroupe les ressources, progiciels, applications métier, serveurs et dispositifs de sécurité dont l'entreprise a besoin pour fonctionner. Il est donc fatalement composé de briques hétérogènes qui ont parfois du mal à communiquer.

C'est là qu'intervient le projet ESA. Il développe une plateforme d'intermédiation qui résout tous les problèmes de communication à l'intérieur du système d'information. Placée au centre du système, cette plateforme est à l'écoute de tous les changements qui interviennent, changements qu'elle transforme en données utilisables par les autres applications…

Plus sur ESA

Medusa : des interfaces intuitives pour systèmes complexes

L'exemple pris par le projet Medusa est celui de la surveillance maritime aéroportée. Ce service intervient notamment en cas de naufrage. Embarqué à bord d'un avion, un coordinateur tactique dirige toutes les opérations grâce à ses observations en survol de la zone et à travers une application qui gère et affiche une foule de données complexes sur la situation.

L'idée, c'est de lui simplifier la tâche. Comment ? En concevant une interface plus intuitive, plus facile à utiliser et, par conséquent, plus efficace. Mais Medusa va bien au-delà de cet exemple. Le projet vise à mettre au point une méthode générique, s'appuyant sur la modélisation, qui permet de concevoir des interfaces au plus près des besoins des utilisateurs. Et ce, même lorsqu'il s'agit de systèmes professionnels parmi les plus complexes…

Plus sur Medusa

Smart : la simulation dès l'étape de modélisation

Le projet Smart cible la conception de logiciels embarqués dits "critiques" car destinés à des secteurs très sensibles comme l'aviation, le spatial ou la défense. Des domaines où le droit à l'erreur n'existe pas. Pour décrire un tel système, on fait aujourd'hui appel à la modélisation, une représentation simplifiée du système qui permet d'en comprendre le comportement.

L'outil développé par Smart va plus loin. Il permet d'utiliser le modèle pour simuler le système très en amont, dès l'étape de conception. En particulier, il permet de vérifier que le caractère "temps réel" des tâches du système est respecté et que les différentes tâches peuvent fonctionner en parfaite synchronisation…

Plus sur Smart

Retour au blog

Ajouter un commentaire