Technoference "Ergonomie & Design", que faut il retenir ?

Retour au blog
28 octobre 2013, le cycle des technoférences proposé par Images & Réseaux se poursuit à Nantes dans le cadre du NEM Summit. Le thème ? Ergonomie & Design. Petit tour d'horizon des différents intervenants.


Ergonomie et design au service des utilisateurs

Monsieur Eric Jamet, Directeur de la Plateforme Loustic,  : "L'ergonomie c'est le bien-être des personnes et la productivité des tâches". Et il faut comprendre le bien-être physique de la personne, l’ergonomie organisationnelle et l’ergonomie cognitive. L’ergonomie étant un vaste sujet, la technoférence ne retenait que des développements concernant l’ergonomie cognitive. Monsieur Eric Jamet présenté la norme ISO 9241-210 fondée sur l'implication des utilisateurs, appelée la conception  centrée  utilisateurs, ainsi que certaines méthodes utilisées par Loustic pour tester les réactions des utilisateurs sur différents produits ou services (eye-tracking, simulation, appartement témoin).
 
Mme Mathilde Cosquer de Orange Labs, évoque quant à elle la méthode Agile liée àune conception centrée sur les utilisateurs. Que ce soit pour des smartphones, des tablettes, des PC, de la conception au développement, l'innovation, pour être pertinente par rapport aux clients finaux, doit passer par des tests utilisateurs. L’originalité d’Orange Labs est d’avoir lié ces deux approches et de les avoir testées sur différents projets d’Orange. Chaque équipe projet agile a ainsi intégré un ergonome qui a pu assister aux développements et tous les membres ont partagé des objectifs communs qu’ils soient techno ou ergonomiques. Si vous souhaitez plus d’informations sur cette méthode, Mathilde Cosquer et une collègue l’ont décrite dans un livre intitulé « Méthode agile centrée utilisateurs ». 
Olivier Grisvard de chez Thales apporte des précisions quant aux exigences de ces clients. Le marché grand public voit foisonner des innovations notamment au niveau des IHM et les clients des marchés professionnels ne se satisfont plus des IHM à leur disposition. Cependant, impossible de vendre un produit avec des bugs à des clients professionnels  alors que les produits « grand public »  en connaissent fréquemment. Les questions de coûts étant de plus en plus centrales, il indique également qu’on ne peut pas présenter de concept à un client si on n’est pas sûr au préalable que celui-ci respectera le budget prévu. Les 4 étapes clés pour Olivier Grisvard sont l’observation en situation, la conception participative,  le maquettage rapide spécifiant et le dimensionnement industriel afin de recueillir le besoin, évaluer l’existant et analyser le comportement de l’opérateur.
De nombreux outils sont désormais à disposition des industriels souhaitant intégrer l’ergonomie et le design dans leur démarche de conception sans avoir besoin de recruter des professionnels du domaine directement.

Vers de nouvelles méthodes d'innovation

Gregoire Cliquet est Directeur READi Design Lab, Ecole de Design Nantes. Il parle de "culture d'innovation comme d'un état d'esprit, d'une volonté d'aller vers l'expérience des autres". Son laboratoire, totalement tourné vers la culture numérique, a particulièrement développé ses compétences en expériences utilisateur (Ux) et en design d’interfaces (Ui). Il liste un certain nombre de méthodes innovantes de conception :  veille créative, design fiction, data driven services... 
 

Et les projets intégrants ces notions ?

Pauline Colin, Conseillère Techno Salle Réalité Virtuelle – PRI Design Nantes, a présenté la plateforme régionale d’innovation dédiée au installé en septembre. Il s’agit d’un dispositif immersif avec stéréoscopie active et tracking multi-caméras. Un dispositif à celui déployé à Laval par l’association (CLARTE). Marc Douzon a évoqué IMPROOV et l'ergo conception, avec un module en réalité immersive et un module à distance. Tous ont un objectif commun : impliquer l'utilisateur final dans la conception du produit en utilisant des outils de réalité virtuelle. Le comportement dans le virtuel  s'approche du monde réel, si la personne s'implique dans le projet.
François CHARRON, designer industriel au cabinet Exa Design à Nantes, a illustré les propos précédents en expliquant sa méthode de travail et présentant un des projets réalisés pour une PME qui en 10 ans a totalement intégré le design dans sa méthode de conception de produits. Cela lui a plutôt bien réussi puisqu’elle est passée de 8 à plus de 200 employés dans le même laps de temps.
En conclusion, Godefroy DANG NGUYEN, Président du Conseil Scientifique de M@rsouin, spécialisé dans la mesure et l’analyse des usages numériques, a souligné les temps forts de l’après-midi et rappelé qu’un bon produit/service c’est à la fois un bon assemblage, une bonne ergonomie et les bons usages.

 Et pour aller plus loin, un lu pour vous consacré à la thématique. La prochaine Technoférence s'arrêtera sur le big data et le web 3.0

Retour au blog

Ajouter un commentaire