Concours Innovation 2030, une opportunite a saisir

Retour au blog

Avis aux entrepreneurs et chercheurs innovants ! L'État lance un concours mondial d'innovation ciblé sur sept grands thèmes identifiés comme stratégiques. Sept ambitions chargées de faire émerger les meilleurs talents et susciter la création d'entreprises championnes de leur domaine. Le numérique fait bien sûr partie du paysage de ce concours, au premier plan ou à l'arrière plan des thématiques retenues.

La Commission Innovation 2030 est présidée par Anne Lauvergeon. En s’appuyant sur Bpifrance, la banque publique d'investissement, l'État va affecter 300 millions d'euros pour cofinancer des projets innovants portant les 7 ambitions définies par la commission.

Les sept ambitions :

  • le stockage de l’énergie,
  • le recyclage des matières dont les métaux rares,
  • la valorisation des richesses marines dont les métaux et le dessalement de l’eau de mer,
  • les protéines végétales et la chimie du végétal,
  • la médecine individualisée,
  • la silver économie ou l’innovation au service de la longévité,
  • la valorisation de données massives (Big Data).

Une enveloppe de 300 millions

Le concours est ouvert à tous, PME, grands groupes, chercheurs, qu'ils soient français ou étrangers. Le processus de sélection a lieu en trois phases, toutes trois aidées.

La première phase, dite d’amorçage permettra de sélectionner 100 projets au stade très amont de leur développement. Une deuxième phase, dite de levée de risque, permettra d’accompagner les projets les plus prometteurs sur des travaux de R&D. Enfin, une dernière phrase, dite de développement, permettra d’accompagner, à nouveau après une sélection des projets sur base des travaux précédents, une industrialisation des innovations.

Les porteurs de projets n’ont pas l’obligation à participer à chacune de ces 3 phases. En fonction de la maturité de leur projet, ils peuvent soit demander un financement dès la phase d’amorçage ou ne soumettre leur projet qu’en phase de levée de risque. Un appel à projets sera ouvert par phase avec un calendrier spécifique et un cahier des charges dédié.

La phase d'amorçage est ouverte

La phase 1, dite d’amorçage, est ouverte à compter du 2 décembre 2013 et fera l’objet de clôtures intermédiaires au 30 janvier 2014 et au 31 mars 2014. Elle s’achèvera dès que l'objectif d’une centaine de projets sélectionnés sera atteint.

Le processus de sélection est rapide (6 semaines maximum). Il repose en particulier sur une audition des porteurs de projets ayant satisfait aux critères de recevabilité des projets. Ils bénéficieront chacun d’une enveloppe de 200.000 euros au maximum.

Les principaux critères retenus pour la sélection des bénéficiaires sont les suivants :

  • Degré de réponse à l’ambition ;
  • Degré de rupture en terme d’innovation (technologique ou non) ;
  • Faisabilité technique et/ou scientifique ;
  • Retombées économiques potentielles du projet ;
  • Capacité du porteur à mener à bien le projet.

Pour aller plus loin

Retour au blog

Ajouter un commentaire