La Bretagne en pointe sur le campus numerique

Retour au blog

Dans la salle immersive de Brest, le 14 novembre 2013, avec tout sourire au centre de la salle, Geneviève Fioraso, et debout à droite Patrice Roturier. On aperçoit Paul Friedel, debout au fond à gauche.

L'expérience est unique en France et en Europe. UEB C@mpus crée une communauté de 72 000 étudiants autour de 3600 chercheurs et enseignants-chercheurs et plus de 3000 doctorants grâce à des outils numériques de dernière génération. Le déploiement du campus numérique breton entre dans sa deuxième phase, qui verra les moyens techniques se généraliser à l'ensemble du territoire à horizon 2016.

Le 18 novembre dernier, l'Université européenne de Bretagne accueillait Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, venue signer la convention de financement de la 2e phase du projet UEB C@mpus.

L'événement avait lieu, à Brest, dans les locaux de Télécom Bretagne qui héberge l'une des trois salles de télé-présence immersive aménagées lors de la phase 1. Celle-ci étant connectée à sa jumelle de Rennes, la ministre a pu apprécier la qualité des équipements : image haute définition, son spatialisé, partage de documents en direct et tables tactiles.

"Ce sont deux demi-salles qui se font face, pratiquement à l'échelle 1", explique Paul Friedel, directeur de Télécom Bretagne. "On se regarde droit dans les yeux car la caméra est au centre de l'écran. Et la prise de son tridimensionnelle rend cette vidéo très réaliste. On peut reconnaître d'où vient le son et tourner la tête vers celui qui parle. Tout ce qui manque, c'est de se passer le café."

À terme, UEB C@mpus ambitionne de développer des moyens d'enseignement à distance, de partage de cours, de mise en commun de recherches. On parle alors d'environnement collaboratif de travail, de classes virtuelles, de télé-amphis, de plateformes de télé-formation. Une nouvelle manière de communiquer et de travailler ensemble, qui gomme l'éloignement géographique.

L'investissement est très important : 57 millions d'euros, qui serviront à construire 4 bâtiments dédiés, créer 4 salles immersives en plus des 3 existantes, équiper 13 salles de télé-présence, 15 salles de télé-TD, créer ou adapter 21 amphithéâtres. Les travaux sont en cours, de nombreux équipements seront disponibles dès cette année, l'ensemble devant être terminé au printemps 2016.

Pour Patrice Roturier, Vice président de l’Université européenne de Bretagne en charge d'UEB C@mpus, le projet ne se limite pas aux seuls équipements. "Le gros intérêt, ce sont les services qui permettent d'industrialiser la mise à disposition des ressources pédagogiques. Toutes les salles sont en réseau et elles sont gérées par une conciergerie externe. Concrètement, ça veut dire que pour le professeur, il est très simple de réaliser une captation de son cours pour la mettre en ligne, de se connecter à une salle distante ou de lancer une vidéo. Il faut bien comprendre qu'UEB C@ampus est une opération mutualisée pour les 28 établissements d'enseignement supérieur en Bretagne, universités, grandes écoles, organismes de recherche et centres hospitaliers."

Pour en savoir plus

Retour au blog

Ajouter un commentaire