La Bretagne pole d'excellence en cyberdefense

Retour au blog

Le « Pacte Défense Cyber 2016 » lancé le 7 février depuis l'École des Transmissions de Cesson-Sévigné par le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian ouvre des perspectives pour la Bretagne. Notre région sera le pôle d'excellence dont la France a besoin pour effectuer des recherches et former des ingénieurs en cyberdéfense et cybersécurité. L'Université de Bretagne Sud avait pris les devants en ouvrant, dès septembre 2013, la première formation d'ingénieurs en cyberdéfense par alternance en France.

L’objectif du « Pacte Défense Cyber 2016 : sécuriser les systèmes d’informations vitaux de la France, tels que ceux de l’armement, de l’industrie ou de la finance, et développer une capacité de réponse efficace aux cyberattaques. Un besoin d'autant plus urgent que ces attaques se multiplient. En 2013, le ministère de la Défense, à lui seul, a été victime de 780 incidents informatiques significatifs, soit près du double qu’en 2012.

Le pôle d’excellence en cyberdéfense ouvert en Bretagne sera dédié à la formation et à la recherche mais aussi à l’entraînement à la gestion de cyberattaques. Il s'appuiera sur l'expertise locale en télécommunications et sécurité informatique, et développera les moyens de formation et de recherche civils et militaires.

La formation à la cyberdéfense ouverte en septembre dernier par l'ENSIBS, l’École nationale d’Ingénieurs de Bretagne-Sud, trouvera naturellement sa place dans le dispositif. Elle accueille 26 étudiants – apprentis sélectionnés parmi 200 candidats. Cette première promotion est parrainée par le groupe Alcatel-Lucent. D’autres partenaires prestigieux, Orange, Thales, EADS/Cassidian, Capgemini, Atos, Stéria, Pegasus Leadership et des PME innovantes apportent également leurs compétences opérationnelles dans ce parcours de formation unique en France.

Pour en savoir plus :

Retour au blog

Ajouter un commentaire