Premiere campagne de crowdfunding pour bookBeo et beOchic, application de <>

Retour au blog


 Le 14 février 2013, bookBeo lance sa première campagne de crowdfunding sur la plate-forme américaine Indiegogo. Objectif, récolter les 80 000 $ nécessaires au financement de beÔchic, application de  «social shopping» dédiée aux créateurs de mode et aux «fashionistas».

essayage-blog-beochic

Une expérience utilisateur «Fashion, Mobile & Fun»

Lancée simultanément en France, aux USA et au Japon, l’application beÔchic permettra à de jeunes talents de bénéficier d’une audience internationale et d’une exposition innovante et «interactive» de leurs créations. Chaque designer disposera en effet d’un showroom personnalisé présentant ses vêtements, bijoux, chaussures, accessoires… en mode « réalité augmentée ».

Une présentation qui permettra à chaque utilisateur d’essayer virtuellement un ou plusieurs articles, d’enregistrer les photos de ces essayages, de les partager sur les réseaux sociaux ou sur le site beÔchic.

Une application innovante de «social shopping»

Comme l’explique Sophie Deniel, créatrice de bookBeo, « notre volonté est développer une application originale de m-commerce mais aussi un réseau social de créateurs & de trendsetters. Pour les amoureux de la mode, beÔchic, sera un lieu de découvertes, d’échanges, et un terrain de jeux unique !».


Une application internationale issu d’un projet de recherche européen

Ce nouveau service porté à l’international, s’inscrit dans la continuité d’un projet de recherche labellisé par le pôle qui avait permis à bookBeo, en 2012, de créer un premier module inédit d’essayage virtuel de vêtements expérimenté par Armor-Lux.

Boostée par de très bons retours utilisateurs, la start-up finistérienne a décidé de poursuivre l’aventure. Via la campagne Indiegogo, elle espère récolter les fonds nécessaires pour finaliser les développements de l’application (iPhone / Android), du site web (http://beochic.com) et du back-office (gestion des articles, des commandes,…).

Une fois lancé, le service beÔchic sera financé par les abonnements des créateurs et sur une commission prélevée sur les ventes effectuées via l’application. A terme, une partie des revenus pourrait également provenir de la publicité et de la valorisation des données collectées.

50 jours pour réussir !

Si le projet bénéficie déjà de quelques partenaires en France et à San Francisco, bookBeo compte désormais sur sa communauté et sur tous les amoureux de la mode pour réussir son pari. Le compte à rebours à commencer… Merci d’avance à toutes celles et ceux qui aimeront et partageront sur Facebook, twitteront et/ou apporteront leur contribution. Que la beoForce soit avec nous !

Retour au blog

Ajouter un commentaire