La creation d'entreprise se porte bien a Rennes Atalante

Retour au blog

La technopole présentait 24 des projets accompagnés en 2013, lors d’une Matinale spéciale à Beaulieu. L’occasion de voir quelques pépites du territoire, ainsi que les avantages à créer son entreprise à Rennes.


« Un chiffre record, le double de l’an passé ! ». Avec 31 nouvelles entreprises innovantes, 2013 a été une bonne année à Rennes Atalante pour la création d’entreprise. Une tendance qui dépasse largement celle de 2010, qui pourtant marquait déjà une bonne performance (26). Paradoxalement, ce record s’explique notamment par la conjoncture économique locale. La technopole explique ainsi que la fermeture du centre de R&D Renesas Design France a amené une vingtaine de personnes à « se lancer dans l’aventure de la création d’entreprise ». Le territoire récolte aussi les fruits de son attractivité, avec l’arrivée d’entreprises issues de la région parisienne, de Nice ou de Lille. Mais audelà de la création pure, Rennes Atalante note une quantité de projets de création d’entreprises : 81 pour l’année passée. L’accompagnement par les chargés de mission de la technopole s’est globalement traduit par 800 rendez-vous personnalisés, ainsi qu’une vingtaine d’actions de formation d’information ou d’animation en 2013. Sur 5 ans, ce sont ainsi 116 entreprises qui ont vu le jour, 105 d’entre elles étant toujours en activité. Une vitalité qui a des incidences sur l’emploi car elles regroupent à elles seules près de 500 salariés.

Objets connectés, télésurveillance, diffusion vidéo…

Le cru 2013 se distingue par une grande hétérogénéité des projets, allant des interfaces vocales au conseil en génétique, de l’architecture modulaire à la vidéosurveillance. Ce dernier secteur était symbolisé par Tekxia, une solution de télésurveillance pour sites isolés dans le domaine de l’agriculture, du BTP ou des espaces naturels. Son produit est « une solution facile et rapide à mettre en œuvre » d'après Jean-Claude Menon son créateur. Le système se met donc en place en 1h chrono, les vidéos étant stockées « dans le cloud et en local ». Cette société créée en novembre vient de sortir son premier prototype. Dans le domaine des objets connectés, très en vu au CES de Las Vegas, la société PennTic est apparue depuis août 2013. Elle propose un « kit de connexion » pour « permettre au designer » de réaliser du mobilier communiquant, comme l’explique Julien André, membre de l’entreprise. De son côté, iReplay vise tous les diffuseurs de vidéo, allant des chaines TV à ceux qui disposent d’une chaine Youtube. Ancien de chez Envivio, Sylvain Corvaisier propose en effet une solution qui encode et diffuse des vidéos sur tous les terminaux (TV, mobile…), pouvant aboutir à une chaine en continu (24/7). Trois exemples qui montrent que le territoire rennais ne manque pas d’idées. Reste à savoir si ces entreprises seront aussi pérennes que leurs prédécesseurs.

Plus : Le site de Rennes Atalante

Article initialement publiée sur le Magazine Numérique

Retour au blog

Ajouter un commentaire