Parole d'expert Adrien, Dirigeant de Qivivo : << pour que cela fonctionne la maison connectee doit etre autonome >>

Retour au blog

14 novembre 2013, Qivivo gagnait le prix Open Odyssey aux Trophées Loading the Future. La start-up nantaise se révèle dans l’art de manier les datas pour assurer l’autonomie et l’intelligence de votre thermostat et optimiser la consommation de l’énergie. Car elle est bien là la nouvelle promesse de la domotique et de la maison connectée : aider l’habitant à optimiser sa consommation et donc à réduire sa facture d’électricité et de chauffage. Mais entre promesse et réalité, il y a des usagers à convaincre. Interview d’Adrien, dirigeant de Qivivo.

Adrien aux Trophées Loading the Future 2013 reçoit son prix des mains de Bertrand Ermeneux, Avoxa

Qivivo propose aujourd’hui un système de thermostat intelligent, quels sont ses atouts différenciants par rapport à d’autres ? 

La véritable valeur ajoutée de l’intelligence qu’on apporte (qui est brevetée) est d’avoir développé des algorythmes qui viennent du monde de l’automobile pour améliorer l’efficacité énergétique d’un bâtiment en utilisant le cloud. Pas de hardware, et une rémunération sur la valeur d’économie que l’on créée. Qivivo place les usages au cœur de ses priorités.

La maîtrise de l’énergie et notamment du chauffage est aujourd’hui au cœur de nombreuses préoccupations. Constatez-vous une réelle évolution ou implication en terme d’usages ? Les modes de consommation d’énergie sont-ils en train d’évoluer et comment selon vous ?

Je viens de recruter un ingénieur qui a fait le tour du monde en analysant les différents modes de production et d’usages de l’énergie. Et, je crois qu’aujourd’hui malheureusement il n’y a aucuns changements en France. On dit qu’on veut changer, mais concrètement on observe que les gens ne veulent pas dégrader leur confort et qu’ils n’ont pas de temps à consacrer à ces questions. D’où l’idée de Qivivo de rendre la maîtrise énergétique autonome. L’on doit passer par une vision globale du bâtiment, de ses utilisateurs, par l’intelligence artificielle. 

Gérer son chauffage depuis son mobile c’est donc possible ?

Avec Qivivo c’est possible car nous avons remarqué que les gens souhaitent garder le contrôle et gérer à distance leur chauffage. Et, avec notre solution, même s’ils ne le font pas, la température est gérée en tenant compte des périodes de présence, de la typologie de l’habitation et en anticipant la météo.

Quelles sont les grands enjeux / perspectives, du moins pour Qivivo ?

Avant tout, nous voulons démarrer les premières commercialisations avec quelques milliers de foyers à équiper. L’objectif en 2017 c’est d’implanter le thermostat dans plusieurs centaines de milliers de foyer. 

Votre solution propose le premier mois un audit du mode de vie et de consommation de l’énergie. L’utilisateur lambda sait-il décrypter les données que vous lui fournissez, y a-t-il une pédagogie à prévoir ou à initier pour apprendre à valoriser et exploiter ses données dans l’intérêt du consommateur ?

Il y a un gros côté pédagogie, mais sur la maison : comment la rénover, comment l’améliorer, est-ce qu’il faut acheter une chaudière basse température ou une chaudière plus adaptée à son usage ? On va donner beaucoup d’explications sur le fonctionnement de la maison pour que l’habitant reprenne le contrôle de sa maison. 

En savoir plus sur Qivivo

Retour au blog

Ajouter un commentaire