Connected cars : prospective (suite du Zoom ndeg52)

Retour au blog

Depuis le début de l’année 2014 les annonces concernant les véhicules connectés, les véhicules autonomes, la « télématique » (au sens anglo-saxon du terme « telematics » c.à.d. l’ingénierie des systèmes embarqués à bord de véhicule, des systèmes inelligents de conduite, ...), la « conduite augmentée », ... sont très nombreuses. Le CES de Las Vegas du début d’année  a été le révélateur puisque les grands constructeurs automobiles en ont été les vedettes (entre autres, notamment avec les objets connectés). De là à dire que le prochain objet connecté sera la voiture ou comme certains osent l’écrire que la voiture sera le prochain smartphone, il n’y a qu’un pas. Un premier zoom avait déjà été consacré à ce sujet que vous pouvez retrouver ici. 

Les équipementiers sont déjà sur la route. Valeo, leader mondial des caméras embarquées (rétroviseur, système de parking, ...) vient de diffuser un communiqué sur les véhicules du futur, étudiées depuis son centre de recherche de Tuam en Irlande. En 2013 les systèmes de confort et d’aide à la conduite ainsi que les systèmes de visibilité représentaient déjà près de 44% de son activité (cependant si tous ces systèmes ne relèvent pas des équipements du véhicule du futur, ils le seront à terme).

On retrouve dans ces futurs systèmes tous les ingrédients qui font et feront les marchés futurs, à l’exemple des objets connectés, des réseaux mobiles, des services de l’informatique en nuage ainsi que des déferlantes de données (big data). S’y ajoute (et c’est ce qui explique probablement les lenteurs constatées) les difficultés règlementaires où se jouent la sécurité des véhicules et des personnes (passagers et ou piétons par exemple).

Les nouvelles études proposées par ce supplément de Zoom sont les suivantes :

Retour au blog

Ajouter un commentaire