Dictanova, une startup experte en fouille de texte

Retour au blog

Fabien Poulard, docteur en informatique et expert en traitement automatique des langues, dirige Dicatanova

Pour connaître les opinions et attentes des consommateurs, deux moyens : l'étude de marché classique et, maintenant, la solution mise au point par Dictanova. La startup nantaise, sait dresser analyses et tendances à partir d'une fouille en profondeur des avis émis sur le web et les réseaux sociaux. Portrait d'une entreprise au savoir faire particulièrement pointu.

À l'issue de sa thèse sur le traitement automatique des langues, Fabien Poulard était promis à une belle carrière académique. Mais c'est une toute autre voie qu'il choisit, celle de la création d'entreprise, "et voilà comment est née Dictanova !" C'était fin 2011, le jeune docteur en informatique n'avait que 27 ans et "aucune autre expérience de l'entreprise".

L'aventure partait d'un constat : il existe sur les blogs, forums, réseaux sociaux, et dans les discussions et commentaires sur le Web une foule d'informations qu'une entreprise n'a pas les moyens d'analyser alors que c'est pourtant "ce que lui disent directement ses clients". Les canaux internes comme les échanges de mails entre une entreprise et ses clients au moment de la commande ou de l'après vente peuvent également faire partie du corpus à disposition, "du moment qu'il s'agit de texte".

Une autre approche des marchés

Il s'agissait pour Dictanova de développer les outils capables de mouliner automatiquement cette matière pour en extraire "une vision du marché". Celle-ci peut concerner un produit, un service, une marque, ou même une destination touristique et inclure une dimension compétitive avec "ce que les consommateurs disent aussi de la concurrence".

Après deux ans d'existence, les outils Dictanova sont là et les résultats suivent. La jeune entreprise, qui vise une rentabilité dès cette année, est "bien partie pour y parvenir". Elle emploie une dizaine de personnes, spécialistes de l'informatique, de la linguistique, des systèmes d'information, des données volumineuses, du marketing…

L'équipe propose ses services à deux types de clients : les entreprises désireuses d'enrichir leur connaissance client et les agences de conseil en stratégie marketing qui voient dans ces outils une nouvelle façon de mesurer ou de réorienter un positionnement. "Plus que le discours institutionnel des marques, les avis exprimés sur Internet sont devenus déterminants dans les choix de consommation."

Ouverte aux collaborations

La startup épaulée depuis ses débuts "et même avant" par Atlanpole a rejoint cette année la communauté Images & Réseaux. "Nous sommes une entreprise technologique dont le programme R&D reste très important. J'espère qu'on aura prochainement l'occasion d'apporter notre savoir faire à d'autres entreprises, en particulier sur le traitement de données non structurées comme c'est le cas de la langue. Nous-mêmes pouvons nous nourrir d'autres connaissances, notamment métier."

Pour l'instant, les outils Dictanova ne concerne que la langue française. "Notre métier a la particularité d'être dépendant de la langue, ce qui nous protège sur notre marché mais est un frein à l'internationalisation. Mais c'est une dimension qu'il ne faut pas négliger. Notre solution peut intéresser une marque étrangère qui souhaite s'attaquer au marché français."

Plus sur www.dictanova.com
Et pour la bonne bouche une étude Dictanova du cas Big Fernand

Retour au blog

Ajouter un commentaire