Nantes - Saint Nazaire : les industries culturelles et creatives ont du talent et de l'avenir

Retour au blog

Design, architecture, numérique…, les Industries Culturelles et Créatives (ICC)  représentent un emploi sur 7 à Nantes Saint-Nazaire avec pas moins de 36 400 emplois recensés en 2012. Design, culture, mode, numérique, ... les marchés sont larges et les frontières parfois un peu floues. Et pour essayer d'affiner ce périmère, le Quartier de la création lance un Observatoire des ICC et publie un ouvrage complet et bilingue disponible en librairie. Objectif de l'observatoire ? Approfondir la connaissance sur lefonctionnement des ICC dans un contexte économique régional et international et pouvoir suivre les évolutions des métiers créatifs et leur interaction avec d’autres filières économiques. Nous avons lu pour vous l'ouvrage proposé par l'Observatoire et nous vous proposons notre synthèse. 

Une filière dynamique tirée par le numérique, l'architecture et la publicité. 

A Nantes Saint-Nazaire,  comme le révèle l'ouvrage, c’est dans le numérique que le nombre d’emplois progresse le plus (+37% sur 2007-2012), suivi par le design et l’architecture. La croissance forte (+63% entre 1993 et 2010) se révèle être tirée par le numérique et le dynamisme des start-ups, traduisant, avec des services créatifs et des produits non reproductibles de profonds changements de modèle économique (p.40). plus de 1 900 établissements créés sur le territoire, ce qui représentent 12% de l'ensemble de l'économie de Nantes Saint-Nazaire. 23% de ces créations sont dans le numérique, et 21% dans la mode. Et entre 2007 et 2012, le secteur des ICC résiste à la crise avec une croissance de +15% (vs +5% sur le reste des filières de la métropole). Le design (+85%), le numérique (+37%), la publicité (+18%) et l'information (+15%) apparaissent comme les filières "locomotives" tandis que le livre ou la photographie notent une décroissance significative. Ces chiffres n'empêchent pas l'Observatoire d'aborder l'inquiètude des entrepreneurs quant à leur développement. (Page 47)

A noter que nationalement la région Pays de la Loire représente 5% des effectifs nationaux des ICC. 71% des emplois concernés relèvent de la création et de production, 29% de la diffusion

Nantes Saint Nazaire : un  écosystème puissant

La densité et la diversité des acteurs qui soutiennent les ICC joue énormement sur l'attractivité du territoire. Un enseignement supérieur perfectionné sur le sujet, avec une relation étroite avec les entreprises, un tissu dense de petites, voire très petites entreprises, des collectivités dynamiques, de la conception à la fabrication en passant par la diffusion, les acteurs sont nombreux et complémentaires. 48% des dirigeants sondés disent travailler en mode collaboratif inter-entreprise, notamment par le biais de pôles de compétitivités, de clusters ou de clubs. Et paradoxalement plus l'entreprise est petite, moins elle met en place de collaboration par manque de temps, peur d'être imité, ... Car la concurrence est forte sur le secteur et le territoire. 

En avant vers l'Europe

Seule ville française à avoir intégré le réseau ECIA – European Creative Industries Alliance -, Nantes Saint-Nazaire est à ce titre, et avec le Quartier de la Création, chargé d’instruire la Commission européenne sur les « retombées économiques des industries créatives » sur l’industrie traditionnelle, la santé ou les  nouvelles technologies ».

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à vous procurer l'ouvrage (22Euros) ou à vous adresser au Quartier de la créationL'Observatoire devrait être mis à jour tous les 3 ans. 

Retour au blog

Ajouter un commentaire