Parole d'expert, Eric Bibollet : la television connectee

Retour au blog

Éric Bibollet est cofondateur et directeur général adjoint de Wiztivi, l'un des principaux acteurs de la télévision connectée et interactive. Lui-même préfère aujourd'hui utiliser l'expression "écrans connectés" tant les frontières entre la télévision et les autres "devices" affichant de la vidéo tendent à se confondre. Pour Éric Bibollet, peu importe le support, c'est avec le contenu que l'utilisateur interagit.

Vous qui êtes un pionnier du domaine, comment avez-vous vécu l'arrivée de la TV connectée ?

Nous avons entamé la réflexion dès 2006. Nous nous sommes tout de suite positionnés comme étant un acteur entre, d'une part, les constructeurs de télévisions, Set-top boxes et consoles de jeu et, d'autre part, les fournisseurs de contenu. Le sujet, c'était d'amener des contenus et des services Internet sur l'écran de télévision. Nous avons créé Wiztivi en 2007 alors que la 1ère Smart TV n'est arrivée que fin 2009. Nous avions deux ou trois ans d'avance.


Disons qu'au tout départ les télévisions étaient connectables mais que beaucoup n'étaient pas réellement connectées. Aujourd'hui la question ne se pose plus. Lorsque vous sortez une télé de son emballage, elle cherche tout de suite à se connecter pour s'enregistrer avant même de scanner les chaînes de télévision.

Est-ce que les utilisateurs suivent ?

Comme pour toutes les nouvelles technologies, il y a une question de génération. Prenez un enfant d'aujourd'hui, il regarde une émission, il va sur YouTube, il fait du Skype, il joue… Tout cela sur la télévision, il ne se pose même pas la question.
Si ses parents sont curieux, ils pourront découvrir que la télé connectée peut aussi être un lieu d'apprentissage. Par exemple nous avons créé une chaîne interactive pour enfants dans l'environnement Canal+ où l'on peut choisir des contenus éducatifs sur catalogue. On crée une sensation de chaîne à partir de contenus délinéarisés, ceci grâce à un moteur de recommandation.

Parmi les nouveaux usages, quels sont ceux qui émergent ?

Le second écran a totalement changé notre façon de développer les applications. Au départ, nous étions focalisés sur le téléviseur. Aujourd'hui, une partie de l'interactivité reste sur la télé connectée, mais une grosse part de l'interaction est sur le smartphone ou la tablette. Ça peut prendre plusieurs formes : du sondage ou du vote du type j'aime / j'aime pas, du contenu additionnel comme un angle de vue d'une caméra qui n'a pas été montré à la télévision, une publicité interactive qui permet d'entrer en contact avec le téléspectateur en proposant un bon de réduction…
Et puis il y a la télé sociale où l'on fait participer le spectateur, par des commentaires et des questions qui apparaissent en live dans l'émission. Tout est en train de se confondre dans l'usage en termes d'interaction. Ce que je décris là, c'est en quelque sorte l'histoire et l'évolution de Wiztivi ces cinq dernières années.

Comment les diffuseurs de contenus vivent-ils la transformation ?

Avec la télé connectée, on a vu arriver de nouveaux acteurs comme Daily motion ou Allociné. Puis les chaînes de télévision ont créé leurs propres portails. Au départ, il s'agissait surtout de prendre position. Les premières motivations ont été la VoD et la Catchup-TV.
Aujourd'hui la stratégie a évolué. L'objectif, c'est de conserver le téléspectateur au sein de sa marque, ou de son groupe. Chacun se dit : ce téléspectateur, je dois lui offrir la meilleure expérience et une continuité de service. On pense tout de suite multi-écrans.
Par ailleurs, la télévision interactive attire de plus en plus les grandes marques. Elles ont depuis longtemps compris l'efficacité de la vidéo. Au départ, c'était pour diffuser sur leur site Internet, maintenant elles en font des chaines linéaires interactives. C'est le cas de la SNCF. Sur sa chaîne vous découvrez la France, l'Europe et leurs monuments historiques, et de là vous pouvez acheter un billet de train, réserver un hôtel… La vidéo est faite pour susciter l'envie, l'interactivité permet l'achat immédiat.

Au niveau R&D, il reste des pistes à creuser ?

L'interaction multi écrans est clairement un axe d'amélioration. Aujourd'hui, elle est difficile à mettre en œuvre car elle nécessite de dialoguer avec une somme de solutions propriétaires. Chez Wiztivi, nous travaillons actuellement à une couche d'abstraction qui permettra de simplifier le développement d'applications. L'étape d'après serait d'offrir une solution unifiée et normalisée qui permettrait de développer multi-écrans directement.


Wiztivi en bref
Membre d'Images & Réseaux, Wiztivi est un des leaders européen du design et développement de solutions adaptées à tous les types d’écrans connectés. L'interactivité, notamment avec le standard HbbTV, est l'une de ses spécialités. Autour de son studio, de ses équipes techniques et de sa plateforme de services, Wiztivi crée des expériences utilisateurs immersives et enrichies. Basée à Carquefou près de Nantes, la société emploie une cinquantaine de personnes.
Plus sur www.wiztivi.com

Retour au blog

Ajouter un commentaire