Le management participatif, version Digitaleo

Retour au blog

Une des clés de l'innovation serait-elle le management participatif ? C'est en tout cas une voie que Digitaleo explore avec bonheur. L'entreprise éditrice de solutions Cloud pour le marketing digital fonde son succès sur la constitution d'une équipe soudée au service d'un projet d'entreprise. Pour ce "Parole RH", Elena Mañeru, Directrice des ressources humaines, dévoile quelques aspects du fonctionnement de la startup rennaise dont les méthodes et l'ambiance de travail sont fortement inspirées de la Silicon Valley.

Comment définir le management participatif chez Digitaleo ?

Elena Mañeru. C'est un mode de fonctionnement que je résumerais en deux mots : "construire ensemble". Comme dans toute entreprise, le rôle de chacun doit être clair. Mais chacun sait aussi qu'il peut intervenir et donner son avis sur des sujets transverses. Y compris sur le recrutement ou l'aménagement des nouveaux locaux.

Pour autant, ce n'est pas un monde de Bisounours. C'est un style d'organisation responsabilisant, qui donne de l'autonomie à chaque collaborateur mais qui est aussi très exigeant.

Comment cela se traduit au quotidien ?

EM. Le management participatif se vit au travers d'une organisation et de méthodes qui impliquent les gens dans la vie de l'entreprise. Par exemple, chez nous chaque projet est organisé en village qui mêle toutes les compétences nécessaires : marketing, R&D, exploitation… Toutes ces personnes travaillent ensemble, dans un espace ouvert.

L'idée, c'est de simplifier les contacts et la communication entre les différents services et compétences pour avancer de façon rapide et conjointe. Tous les membres d'un village partagent le même objectif : servir au mieux le projet et le client.

Nous consacrons beaucoup de temps à la cohésion des équipes par des échanges mensuels autour du projet d'entreprise : des apéros-talk ou des breakfast-talk. Chaque année, nous organisons des olympiades. En cumulé, le temps passé à ces échanges peut atteindre jusqu'à sept jours par an. C'est un investissement indispensable pour parvenir à une communication fluide.

Comment procédez-vous pour le recrutement ?

EM. Le recrutement est lui-même collaboratif. Le candidat, lorsqu'il a été retenu par l'équipe RH, est soumis à des mises en situation auxquelles participent différents services de l'entreprise, puis son futur manager et ses homologues… Chaque rencontre est suivie d'un debriefing à chaud, et le candidat sait s'il poursuit ou pas et pourquoi. Au final, le candidat a rencontré plusieurs interlocuteurs, et c'est autant de gagné sur son futur parcours d'intégration.

Quelles conséquences en termes de profils recherchés ?

EM. Il faut que le candidat partage nos valeurs. Les questions qui comptent sont : est-ce qu'il a l'esprit d'équipe, est-ce qu'il est simple, est-ce qu'il a le sens du client ? Et peu importe l'âge ou l'origine. Au contraire, nous recherchons de la diversité et de l'ouverture d'esprit, des gens qui ont une expérience de cultures différentes. C'est avec la diversité qu'on s'enrichit.

Le numérique est-il intégré à ces pratiques ?

EM. Oui, et de plus en plus. Moi-même, j'utilise nos produits pour communiquer, que ce soit en externe pour confirmer un rendez-vous avec un candidat par SMS, ou en interne pour réaliser une enquête de satisfaction ou communiquer des résultats.

Quant aux candidats, il est clair qu'il faut, dans nos métiers, une appétence pour les nouvelles technologies. Si une personne est abonnée à des alertes, à des news, à des groupes, si elle se tient en veille dans son domaine, c'est un vrai point fort.

Plus sur Digitaleo
Digitaleo met à disposition des entreprises et des points de vente une plateforme de cloud marketing, leur permettant de piloter en temps réel leurs actions de marketing digital via SMS, site mobile/QRcode, email, vocal, réseaux sociaux et tablettes tactiles. L'entreprise rennaise a été couronnée PME la plus attractive de France du Palmarès Employeurs 2013 de RégionsJob.

Retour au blog

Ajouter un commentaire