Nouvelles France industrielle : Usine du futur, Logiciels et systemes embarques et Reseaux electriques intelligents valides

Retour au blog

La semaine dernière, nous vous parlions des plans Cloud computing, Cybersécurité, Réalité Augmentée et Souveraineté Télécoms. 3 autres plans validés lors du 2ème comité de pilotage (7 mai 2014) sont en lien direct avec l'écosystème du pôle. Nous vous proposons aujourd'hui de poursuivre le tour d'horizon avec donc les plans Usine du futur, Logiciels et systèmes embarqués et Réseaux électriques intelligents.

Usine du futur : 3 000 PME visées pour le diagnostic et le support à l’investissement

Pour mettre en place cette usine d’excellence, le plan a identifié les facteurs clés de succès pour nos filières industrielles dans l’avenir et veut faire émerger une offre française de technologies et d’accompagnement du changement. Il se donne pour objectif de coordonner les briques technologiques existantes et de développer celles qui manquent encore à notre écosystème grâce à des projets de R&D financés par l’État. Il prévoit d’autre part, la mise en place de lignes de production pilotes dans des entreprises emblématiques qui seront les vitrines du savoir-faire français.

Afin d'accompagner l'écosystème du territoire sur cette thématique, EMC2 et Images & Réseaux s'associent dans le cadre de la Digital week de Nantes et vous proposerons le 18 septembre prochain un AFTER sur ce thème (intervenant en cours de confirmation). 

Logiciels et systèmes embarqués : l'industrie de l'embarqué représent en France 1.5Millions d'emplois

Les actions proposées poursuivent trois objectifs : la maîtrise de technologiques critiques pour la conception de systèmes embarqués, le soutien aux actions de R&D dans un cadre favorisant la coopération entre fournisseurs de technologies et donneurs d’ordre, et la structurationd’un écosystème propice au développement des entreprises du secteur. Compte tenu du caractère fortement diffusant des technologies en cause, les résultats du plan « logiciels et systèmes embarqués » pourront s’étendre dans de nombreux autres plans, tels les plans « voitures pour tous consommant moins de 2 litres aux 100 km », « robotique », ou « objets connectés ». La diffusion des technologies de l’embarqué constitue un outil de reconquête industrielle au service de la nouvelle France industrielle. 

Réseaux électriques intelligents : un marché mondial de 30 milliards d' €

L’objectif de la filière française des réseaux électriques intelligents est de représenter d’ici 2020, plus de 25 000 emplois directs en France pour un chiffre d’affaire d’au moins 6 milliards d’euros. Au croisement des transitions numérique et énergétique, le lancement du plan a vocation à consolider
les filières électriques et informatiques et à en faire les chefs de file d’un secteur stratégique à forte croissance pour un marché annuel mondial de l’ordre de 30 milliards d’euros. L’industrie française dispose d’atouts qu’il s’agit de valoriser dans la compétition internationale. Les trois axes majeurs du plan visent à amplifier et fédérer les efforts déjà engagés par l’État et les industriels. À court terme, le plan veut réunir les acteurs de la filière autour d’un « label » et d’une structure opérationnelle pour créer une « équipe de France des réseaux électriques intelligents » qui se positionnera comme un leader mondial capable d’exporter le savoir-faire français. À moyen terme, le plan permettra de passer des démonstrateurs à un déploiement industriel ciblé sur une zone géographique en France, pour concentrer les efforts, créer un véritable bassin d’emploi et rendre
visible les atouts de la filière. À long terme, le plan préparera la compétitivité de la filière à l’horizon 2020, en peaufinant la stratégie R&D et en  favorisant l’émergence de solutions innovantes imaginées par les PME et les start-ups, notamment grâce à un concours d’idées

Retour au blog

Ajouter un commentaire