[Parole d'expert] << 5G, LTE PMR, Virtualisation et securisation des infrastructures, la France doit s'appuyer sur ses champions et ses PME pour maintenir et renforcer sa position >> Thierry Evanno

Retour au blog

Il y a quelques jours nous vous parlions dans les grandes lignes des différents plans pour la Nouvelle France industrielle et des actions prévues pour la filière. Pour aller plus loin et vous aider à identifier les impacts potentiels pour votre activité, nous allons vous proposer des entretiens avec des acteurs Images & Réseaux impliqués dans la construction de ces plans. Commençons aujourd’hui par le plan « Souveraineté Télécoms » et Thierry Evanno, responsable du site d’Alcatel Lucent à Lannion et trésorier du pôle. 5G, Sécurité des infrastructures, plateforme de virtualisation, … autant d’actions qui auront un impact sur l’écosystème. 

Commençons par une définition, un plan souveraineté télécoms ça veut dire quoi ?

Thierry Evanno : La Souveraineté Télécoms peut se définir sous deux angles majeurs :

- La maîtrise et le développement d’un écosystème télécom assurant la maîtrise des infrastructures, s’appuyant sur un savoir faire et sur l’innovation technologique des entreprises, start-up, académiques français et européens, et la sécurisation des infrastructures qui devient de plus en plus nécessaire face à la globalisation des échanges de données et à la numérisation de nombreux usages critiques. Ce sont là les deux axes choisis pour le plan.

Et pourquoi un plan nouvelle France industrielle sur ces sujets ?

TE :  Le choix de ce plan s’inscrit dans la ligne droite du poids grandissant du numérique dans notre économie. Les enjeux principaux dans le contexte national et international est de maintenir nos positions fortes et de maîtriser nos avances. Pour cela il est donc nécessaire de remobiliser la filière existante et de la mobiliser sur les grands enjeux à venir.

Quels sont les enjeux / défis à venir ?

TE : On a structuré le plan autour de deux axes qui vont arriver :  1. La virtualisation des réseaux et des infrastructures (cloud, dématérialisation) et 2. Les accès mobiles 5G.  et autour de cela plusieurs typologies d’actions : des actions de recommandations, des actions de R&D et d’industrialisation, et enfin des actions autour de plateformes. Nous souhaitons dans un premier temps sensibiliser notamment les start-ups et PME sur ce qui arrive et nous avons déjà commencé avec par exemple une réunion d’information autour du programme européen PPP 5 co-organisé avec Systématic et Images & Réseaux le 17 juin.

Quel impact pour les membres Images & Réseaux et plus globalement pour les PME du territoire ?

TE : Avec le plan nous allons faciliter les possibilités pour les start-ups et PME de s’inscrire dans des programmes de recherche, et nous allons susciter plus fortement les investisseurs et les levées de fonds. Le plan a pour vocation d’être un levier de recherche et surtout un levier économique.

Pouvez-vous nous citer 4 actions prioritaires du plan sur les 17 proposées et validées ?

TE : Pour le Très Haut Débit Mobile nous avons donc l’idée de construire une « équipe de France 5G » pour répondre au PPP 5G en novembre prochain. Sur le THD Fixe l’ensemble des acteurs s’est accordé sur le fait que nous avons un besoin urgent en formation au déploiement de la fibre optique. Nous allons donc travailler avec les organismes de formation pour proposer une formation qualifiante et professionnelle. Ensuite la priorité porte également sur la mise en place de plateformes de référence et de démonstrations pour la  virtualisation et la sécurité des réseaux afin de valider les briques de ces infrastructures. Sur ce champ nous venons en complémentarité des plans Cybersécurité et Cloud computing. Enfin, avec des acteurs tels que Airbus ou Thales, nous allons travailler autour de la thématique du LTE PMR pour consolider l’écosystème en s’appuyant sur nos champions et se préparer au remplacement des technologies aussi bien en France qu’à l’export. Il y a donc du concret avec des opportunités d’affaires et de développement économiques fortes

Retour au blog

Ajouter un commentaire