L'innovation technologique utile aux banques

Retour au blog

Les innovations technologiques prennent une place prépondérante dans la société et ce à tous les niveaux de la vie quotidienne. L’un des exemples est la filière bancaire, qui, avec l’apparition des objets connectés ou d’autres innovations, voit sa relation avec ses clients, de plus en plus exigeant, modifiée. En effet le poids des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication), tend à modifier les usages et remodèle progressivement les établissements bancaires qui doivent s’adapter malgré des contraintes économiques, sociales et financières.

(Borne NFC)

Plusieurs mutations illustrent ce cap prit par le secteur bancaire :

Le « m-paiement », quand la banque devient mobile

Le paiement mobile ou « m-paiement », qui se définit comme le fait d’utiliser son mobile comme moyen de paiement est aujourd’hui en plein essor. Plusieurs techniques différentes sont utilisées comme le SMS qui propose des services de données permettant aux utilisateurs d'envoyer des informations sur un réseau mobile sans connexion à Internet. Il existe également le NFC (Communication en champ proche), qui permet l’échange de données entre un lecteur et un mobile voire mêmes des mobiles entre eux et donc le paiement sans contact.

J’ai testé pour vous Paylib

Mis en place par la BNP Paribas, la Société générale et la Banque Postale,  Paylib un portefeuille électronique, à partir duquel les internautes peuvent régler leurs achats depuis n’importe quel support numérique, sans avoir à saisir leurs coordonnées bancaires. En deux, trois clics, vous voilà détenteur d’un compte Paylib directement relié à votre compte bancaire. Les paiements sont simplifiés puisque toutes vos coordonnées bancaires sont enregistrées.

Et la sécurité dans tout ça ? Rassurez-vous un code secret est nécessaire pour finaliser chaque achat. Les enjeux sont énormes autour de la sécurité informatique et des données bancaires notamment avec les risques de piratages informatiques.

J’ai donc testé pour vous ce Paypal à la française. Direction l’Apple store où j’ai téléchargé l’application (qui est gratuite) correspondant à ma banque. On m’a tout d’abord demandé d’activer mon compte. Pour cela j’ai saisi mon identifiant bancaire ainsi que mon mot de passe. C’est validé ! Redirigée vers une page d’activation de Paylib, j’ai ensuite rentré un code personnel (qui me sera demandé pour valider chacun de mes achats) puis l’ai confirmé. Après cela, j’ai reçu mon code d’activation Paylib via un SMS de ma banque, que j’ai rentré. Et voilà, j’ai désormais un compte Paylib prêt à être utiliser dans une boutique online. Il existe d’ailleurs un certain nombre d’e-commerces partenaires de l’application que vous pouvez retrouver ici :
> http://www.paylib.fr/liste.html

Quels impacts pour le modèle bancaire ?

Ces mutations ont un impact sur le modèle commercial. Les banques proposent une offre de service multicanal qui s’adapte aux nouveaux usages liés à la mobilité. Grâce à l’utilisation du téléphone mobile on développe un marketing direct personnalisé qui est lié à l’usage et la localisation.La relation client subit également des changements liés à l’innovation technologique. Les télécoms et les banques sont liées au « m-paiement » ce qui génère une image positive pour les consommateurs. Pour le milieu bancaire, l’objectif est de gagner de nouveau la confiance de ses clients. En matière d’organisation, les banques sont également impactées par les innovations technologiques, comme faire bouger les mentalités du secteur bancaire par exemple.

Le 1er juillet dernier, la Banque Postale a  mis en place un «Service après-Vine», qui illustre parfaitement cette convergence entre les banques et les nouvelles technologies. En effet cet établissement bancaire propose via Vine un service après-vente qui répond aux questions récurrentes des utilisateurs via des vidéos de six secondes. Une autre façon d’appréhender la relation client.

À travers ces différentes mutations, on constate que le secteur bancaire tend à se caler sur le  rythme des innovations technologiques et à s’en servir tant dans sa politique de relation client que dans la commercialisation de ses produits. Ce qui permet aux banques de bénéficier d’options stratégiques ouvertes tant l’innovation numérique est en mouvement.

Le prochain article de ce dossier sur les nouveaux outils et techniques au service du marketing portera sur le Cloud et la protection des données.

 En savoir plus :

> http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-80534-linnovation-technologique-un-levier-pour-les-banques-1007500.php

> https://www.labanquepostale.fr/groupe/Innovation/Innovation-technologique.html

> http://banque.atelier.net/

> http://www.latribune.fr/entreprises-finance/20131120trib000796827/les-banques-rivalisent-d-innovations-pour-s-imposer-dans-le-paiement-mobile.html

> http://www.lefigaro.fr/societes/2014/07/01/20005-20140701ARTFIG00325-la-banque-postale-lance-un-service-apres-vente-sur-vine.php

Retour au blog

Ajouter un commentaire