a la decouverte de Pierre Moisan et de Frima Studio (AFTER 5)

Retour au blog

L’Assemblée générale du pôle se déroulera le 16 Avril prochain, et à cette occasion se tiendra le cinquième « After » du pôle. Comme pour les éditions précédentes avec Nicolas Bordas, Frédéric Iselin, Etienne Klein ou Ionna Vautrin, le pôle aura l’honneur de recevoir un invité de prestige en la personne de Pierre Moisan Vice-Président Stratégie corporate de Frima Studio, premier studio de jeux vidéo indépendant au Canada.

Créé par trois entrepreneurs en 2003, Frima Studio est, avec plus de 360 employés le plus grand studio de développement et de divertissement numérique canadien, un pays qui pèse très lourd dans l’industrie du jeu vidéo. Avec sa croissance spectaculaire, c'est aussi la "success story " du quartier de la création de Québec. Le studio s’est bâti une réputation de développeur de qualité en travaillant à la production de jeux vidéo de franchises reconnues comme Harry Potter, Looney Tunes, Skylanders ou encore les Tortues Ninjas, …

Pour se convaincre du succès rencontré, il suffit de voir que la liste des clients et partenaires du studio canadien comporte une grande partie des acteurs majeurs de l’industrie de l’Entertainment mondial : Sony, Warner Bros, Disney, Hasbro, Nickelodeon, Mattel. Ainsi que tous les poids lourd de l’industrie des jeux vidéo : Ubisoft, Activision, Electronic Arts, Blizzard, Riot Games, Konami ou encore Square Enix, Mais aussi Microsoft ou Adobe …

Frima Studio ne se contente pas d’adaptation et réalise aussi avec succès ses propres productions. Le studio a investi 3.5 millions de dollars  en lançant 5 jeux en 5 semaines sur 5 plateformes. On retiendra entre autre le jeu mobile Nun Attack, nommé neuf fois aux Canadian Videogame Awards dont une nomination pour le jeu de l’année et salué par Google comme étant un des 12 meilleurs jeux de l’année 2012 sur la plateforme mobile Android.

A titre personnel, Pierre Moisan est un pionnier de l’industrie canadienne du divertissement interactif. Il dispose d’une formation en droit international et en propriété intellectuelle. Entrepreneur aguerri, il a agi au cours des vingt dernières années à titre de vice-président de Megatoon, de président-fondateur des studios ArtMedia et de producteur chez Ubisoft. Depuis maintenant sept ans, il agit à titre de vice-président stratégie corporative chez Frima. Sous son impulsion, Frima a su se diversifier en lançant par exemple FrimaFX, une unité de développement pour les marchés de la publicité, de la télévision et du cinéma. Et par les acquisitions de la division d'animation et d'effets spéciaux de l'entreprise Studio Virtuel Concept, puis celle de Volta une entreprises québécoise spécialisée dans le concept Art, et plus récemment des partenariats avec une plateforme de paiement en ligne pour jeux vidéo.

Tout récemment le studio a établi un partenariat avec MoonScoop l’un des plus grands studios d’animation en Europe, leader dans la production et distribution jeunesse, pour porter à la télévision Squids, une populaire franchise de jeux mobile. Une entente innovatrice si l’on considère le fait que c’est habituellement les séries télévisées qui sont adaptées en jeu mobile comme l’a précisé Pierre Moisan à la presse canadienne.

La venue de Pierre Moisan à l’assemblée générale d'Images & Réseaux sera l’occasion de réaffirmer les solides liens entre le Canada et la France et d’évoquer les enjeux de l’industrie du divertissement interactif et numérique, sa vision en tant que responsable de la stratégie d'un acteur d'envergure international offrira un panorama intéressant sur une industrie florissante et diversifiée sur laquelle la Bretagne ( terre natale d'Ubisoft faut il le rappeler !) a une carte à jouer

Cet After se déroulera le 16 Avril lors de l'Assemblée Générale du pôle réservée aux adhérents, l'inscription est obligatoire. Vous pouvez dès maintenant nous envoyer vos questions pour Pierre Moisan à l'adresse :  redaction@images-et-reseaux.com. L'AFTER est organisé en partenariat avec Tébéo, la web TV de l'ouest Bretagne

Pour aller plus loin : 

Dans la presse : 


Retour au blog

Ajouter un commentaire