Lu pour vous : Cyberdefense

Retour au blog

La cybercriminalité est en forte hausse depuis ces dernières années, on estime son coût entre 275 et 422 milliards d’euros en 2013 ce qui équivaut à 0.8% du PIB mondial. Les cybercriminels s’attaquent avant tout aux entreprises : 3 000 organisations ont été victimes de piratage aux Etats-Unis en 2013, et aucun pays n’est épargné.

Désignée comme un secteur d’avenir et un vecteur de croissance et d’emplois, la cyber-sécurité possède son propre plan industriel présidé par Guillaume Poupard directeur de l’Agence Nationale de la Sécurité et des systèmes d’information (ANSSI).

Un Pôle d’excellence cyber, dédié à la formation, l’entrainement et la R&D en cyber-défense va s’établir prochainement en Bretagne, terre historique de la cyber-sécurité. Riche d’entreprises spécialisées dans la défense et de formations cyber, l’objectif du Pôle d’excellence est de rendre la région aussi reconnue pour la cyber que Toulouse l’est pour l’aérospatial.

La sécurité dans le Cloud

« La sécurité est le premier frein à l’explosion de l’utilisation massive du Cloud » Regis Castagné, directeur général d’Interoute. Les entreprises craignent de se faire subtiliser leurs données ou même d’être espionnées. Et, l’affaire Prism n’améliore pas leur confiance, on commence à s’interroger sur la souveraineté des données, et les entreprises se tournent davantage vers les fournisseurs européens.

Pour utiliser une solution de Cloud computing et sécuriser au mieux ces données, il est important d’étudier les risques, de définir quelles informations peuvent être stockées dans le Cloud, décider du niveau de chiffrement et enfin choisir le mode de stockage adapté. (Cloud privé/ Cloud publique).

La sécurité et la mobilité

Enfin, à l’heure où le BYOD se développe, un nouvel enjeu de sécurité apparaît.  Les règles de sécurité de base sont oubliées sur les smartphones et autres tablettes, cependant les employés sont près à mieux sécuriser leurs appareils personnels si l’entreprise venait à fournir des logiciels de sécurité supplémentaires.

Face à cette tendance, les professionnels de la cyber-sécurité se sont lancés dans la sécurisation de ces appareils. C’est notamment le cas de Thales avec la solution Teopad, qui crée un espace bureautique sécurisé dans le téléphone, de Bull et le smartphone sécurisé HOOX et de Boeing qui lance le smartphone Boeingblack.

Aujourd’hui, les smartphones sécurisés ne sont plus réservés aux professionnels : le Smartphone ultra sécurisé destiné à tous arrive en France.

Les logiciels libres sont-ils plus sûrs ?

Le logiciel libre est aujourd’hui considéré par de nombreuses entreprises comme plus judicieux pour répondre à des besoins de sécurité. En effet, comment être sûr que les logiciels propriétaires, dont le code est inaccessible, sont exempts de tout logiciel espion ? Les avantages du logiciel libre passent par plusieurs aspects :

  1. L’utilisateur garde la main sur son logiciel et est libre de tout fournisseur
  2. La communauté que l’on trouve derrière le logiciel libre permet de réduire les risques de bug et de faiblesse dans le logiciel.
  3. Le logiciel libre s’adapte à chaque exigence de l’entreprise.

 

 

Autre source : Magazine IT Industrie & Technologies (site internet)

Retour au blog

Ajouter un commentaire