Lu pour vous : Les objets connectes

Retour au blog

Nouveau Lu pour vous, cette semaine observons le phénomène des objets connectés. 

De nos jours, on parle de Web 3.0, un web qui réunit le web sémantique, le web mobile et le web des objets. Ce web des objets est du à l’apparition d’objets connectés que  l’on peu répartir dans 4 catégories : les objets qui collectent et analysent les données, les objets qui reconnaissent leurs utilisateurs, les objets portés par les utilisateurs et enfin les objets qui sont des applications tangibles.

Le secteur de l’objet connecté


Les estimations du nombre d’objets connectés en 2020 sont très variable selon l’étude, tandis que le cabinet Gartner annonce 33 milliards d’objets connectés, IDC, très optimiste, estime ce nombre à 212 milliards. 

Ce boom de l’internet des objets est l’occasion de créer des emplois en France. En effet la filière des objets connectés fait parti des 34 projets d’avenir sélectionnés par François Hollande, et on sent une volonté politique d’encourager le secteur. Les objets connectés ont de l’avenir, notamment sur le marché du grand public. 

 Enfin le G+9 se réunira le 26 Novembre pour une conférence débat sur «  les nouveaux eldorados de l’économie connectée ».

Quoi qui l’en soit les constructeurs de puces ne doivent pas louper le virage de l’internet des objets car chacun de ces objets devront comporter un processeur. Il s’agit la d’un véritable levier de croissance pour les constructeurs. Pour cela Intel se tient prêt et crée une division dédiée à l’internet des objets.

Le Wearable Device 


Le Wearable Device ou technologie embarquées sont des objets connectés que l’on  porte sur soi. Comme par exemple des lunettes, une montre, un bijou… Cette tendance suscite un réel enthousiasme auprès des consommateurs du moment qu’elle s’adapte facilement à leurs vies quotidiennes. Du coup quelle forme vont prendre ses objets ? 

En cette rentré 2013 deux grandes marques ont fait parler d’elle en sortant chacun leur version de l’objet connecté. Google avec les Google Glass et Samsung avec la Galaxy gear. L’occasion de se poser la question de si il s’agissait plus d’un gadget ou bien d’un accessoire indispensable  

La concurrence est déjà en marche, tandis que Microsoft et Samsung se penchent sur les lunettes connectées pour rejoindre les autres Smartglass, Google et Apple planche déjà sur leur propre modèle de montre.

Les marques de sport se mettent elles aussi à la tendance des montres connectées c’est le cas par exemple d’Addidas et Nike. Garmin spécialiste GPS entre aussi dans la course en proposant deux modèles de montre pour les joggeurs.

Ces gadgets peuvent aussi être un facteur de productivité. Par exemple un rapport américain met en avant les gains de productivité potentielle liés à l’utilisation de lunettes intelligentes. Ce rapport se concentre sur son impact dans l’industrie, les services de terrain, la distribution et la santé.

Enfin les appareils photo se connectent à leur tour dans le but de survivre au Smartphone. En effet ce secteur est touché par ce phénomène et observe une baisse de 14% de vente d’appareils photo par rapport à il y a 1 an. 

La vie quotidienne connectée 


Utilisée tout les jours la voiture se connecte aussi. On compte déjà le nombre de voiture  connectée en millions et se nombre devrait encore augmenter. La voiture connectée d’Akka a d’ailleurs reçut le grand prix de l’ingénierie. Les constructeurs et les opérateurs mobiles se rencontrent pour proposer la solution la plus attractive.

La maison connectée rassemble les secteurs télécom, énergétique et équipementier avec des spécialistes du Cloud. Leur but : Réduire la consommation d’énergie et gagner du temps.

Si les maisons s’y mettent pourquoi pas les villes ? C’est l’objectif de Barcelone qui s’est lancé le défi de devenir le modèle universel de la ville intelligente. Dans ce but la métropole a installé des capteurs qui détectent les places de parking vide, des pubs géo-localisé ou encore des poubelles et des lampadaires connectés à internet.

Source photo : inextcom

Retour au blog

Ajouter un commentaire