[Marches] L'electronique a le vent en poupe

Retour au blog

Selon le Rapport mondial Electronic Industries 2012-2017 réalisé par DECISION (www.decision.eu) l’électronique mondial devrait progresser de 3.2% par an jusqu’en 2017 pour atteindre 1.655 milliards d’euros (vs 1 410 milliards d’euros en 2012). Si la part des pays aux économies « historiquement développées » ne représente que 40 % de la production électronique mondiale et ne cesse de décliner, les pays de l’Asie s’affichent comme les grands gagnants de cette croissance.

Côté secteur d’applications finaux, force est de constater que les TIC, la production d’appareils électroniques représente 66% de la production mondiale. Avec un nouveau phénomène, la convergence numérique et la cannibalisation de la production de PC par les appareils mobiles. Ainsi en 2012, la valeur de la production de PC avait déjà été dépassée par la production combinée de smartphones et tablettes. Enfin la production électronique professionnelle (aéronautique, transports, industrie, …) devraient augmenter significativement en passant de 486 milliards d’euros en 2012 à 656 milliards en 2017.

L’électronique dédiée à l’aérospatiale, la défense et la sécurité devrait avoir un taux de croissance moyen de 4.3% jusqu’en 2017, 7% pour le secteur de l’automobile et 6.5% pour l’industrie. Cela peut s’expliquer par plusieurs facteurs :

  • Un marché de la sécurité très hétérogène qui répond à un besoin sociétal.
  • Un marché de l’aéronautique civile en plein essor. DECISION estime que la part de l’équipement  embarqué sera doublée pour les avions nouvelle génération, augmentant naturellement la production de l’électronique.
  • La demande mondiale de l’automobile dans les pays émergents est en croissance avec un montant d’électronique par voiture qui ne cesse d’augmenter avec les nouvelles technologies embarquées.
  • Les industries se réinventent grâce à la technologie électronique pour répondre aux enjeux de performance et de productivité.
Les auteurs de l'étude se plaisent à conclure en demandant à l'Europe, et à la France de tout mettre en oeuvre pour saisir ces opportunités.

En savoir + sur l’étude http://decision.eu/fr/etudes ou Découvrez l’analyse de l’étude dans ENOVA #10

    

 

Retour au blog

Ajouter un commentaire