Une visite au Laval Virtual 2014

Retour au blog

Laval Virtual existe aujourd’hui depuis près de 15 ans et fait partie des salons leaders en Europe, de l’innovation et des nouvelles technologies, en effet le salon regroupe des participants venus du monde entier pour ces Rencontres Internationales des Technologies et des Usages du Virtuel.

Et c’est sur ce salon que s’est tenu notre AFTER sur la Réalité Augmentée. L’occasion pour nous de faire un tour des dernières innovations en matière de virtuel. Qui offre de nouvelles applications dans divers secteurs d'activité.

 

Univers du jeu :


Cyberith : 

L’entreprise d’origine autrichienne Cyberith présentait The Virtualyzer, une plateforme sur laquelle on marche sur place afin de se déplacer dans un monde virtuel. Ce dispositif peut notamment être utilisé dans les jeux vidéo, c’est d’ailleurs la démonstration qui a été faite sur le salon.

Le joueur est totalement immergé dans le jeu grâce à une plateforme et au casque Oculus Rift de réalité virtuelle. Ainsi, l’expérience de jeu est encore plus réaliste car les mouvements du joueur (de la tête et des jambes) sont reproduits par le personnage virtuel.

www.cyberith.com 

Art et métier :

On trouve également sur le stand d’Art et Métier, un jeu où le joueur est immergé dans un monde virtuel à l’aide lunette 3D, qui identifie également la position du joueur par rapport à l’écran. Le but de ce jeu est d’éviter des blocs qui foncent sur le joueur en se déplaçant dans l’espace.

 Univers de l’industrie :

 

Robocortex :

Robocortex exposait leur solution « AugmentedPro ». Grâce à la réalité augmentée, AugmentedPro aide à organiser les lignes de production, à la maintenance ou encore à la réparation.

Sur leur stand était présenté un des nombreux usages de leur solution, qui consiste à organiser un câblage.

Le chemin du câble déjà défini par ordinateur est connu par l’application, qui va ensuite pointer, grâce à la réalité augmentée, où doit passer le câble.  Ainsi, le câbleur n’a plus qu’à suivre les étapes sur sa tablette, qui est également capable de le prévenir en cas d’erreur. De cette façon, son travail est plus rapide et le risque d’erreur est limité.

Aujourd’hui, la solution est proposée sur tablette mais celle-ci pourrait se décliner à l’avenir pour être adapté à des lunettes.

www.robocortex.com

Diotasoft :

Les produits Diotasoft utilisent le principe de réalité augmentée, qui superpose à l’objet réel un modèle numérique de ce même objet, et cela sans utiliser de marqueur spécifique. Ainsi, il est possible de voir l’objet en mouvement, de zoomer ou encore d’en avoir une vue éclatée afin de voir des parties difficiles à observer lorsque l’objet est monté.

Cette technologie peut donc aider à la formation : en démontant virtuellement l’objet grâce à cette vue éclatée , le nouvel employé peut en observer les composants et la façon dont ils sont assemblés sans avoir à démonter l’objet. 

Cette solution peut également s’utiliser quotidiennement dans l’industrie, car elle est par exemple, capable d’identifier s’il manque un élément sur la surface visible de l’objet.

Enfin ce produit a aussi une vocation d’aide à la vente :

 

www.diotasoft.com

 Univers de la formation/immersion :

 

Catiopsys :

Le produit de Catiopsys a pour objectif d’immerger totalement l’utilisateur dans un environnement 2D en projetant sur les murs, le sol et le plafond d’une pièce une image mais également en diffusant des sons.

Pour cela, une image déformée est projetée sur un miroir sphérique fixé au plafond. Ainsi, l’image une fois reflétée reprend des dimensions normales et s’affiche sur toutes les parois de la pièce.

Il est également possible de combiner avec la projection 2D une visualisation sur un écran.

  

www.catopsys.fr

 

Clarté :

La plateforme Improov 2 développée en partenariat avec « I’m in VR » était en démonstration sur le stand de Clarté. Il s’agit d’une solution de réalité virtuelle destinée à l’étude de produits et de process.

Suite à la création d’une maquette CAO, il est possible de la charger dans la plateforme et ainsi d’interagir avec dans un environnement virtuel en taille réelle. Il est donc possible de tester la maquette sans avoir à faire de prototype au préalable.

Enfin, la plateforme permet le travail collaboratif, car plusieurs personnes peuvent accéder à la plateforme en même temps et cela même s’ils ne sont pas au même endroit.

http://www.clarte.asso.fr/

Retour au blog

Ajouter un commentaire