Vincent Marcatte lance le plan RA au NUMA le 8 septembre avec notamment 4 premiers projets orientes usages

Retour au blog

Un peu moins de 9 mois après le premier rendez-vous qui avait invité les acteurs de la réalité augmentée français à réfléchir aux actions possibles, Vincent Marcatté, chef de file du plan Nouvelle France Industrielle Réalité Augmentée présentait ce 8 septembre la feuille de route validée par le gouvernement ainsi que les premiers projets à plus d’une centaine d’acteurs qui avaient fait le déplacement.

Et le moins que l’on puisse dire est que les ambitions et les projets suscitent de l’intérêt et que, si la filière a besoin de se structurer, le programme porté par le plan n’en reste pas moins ambitieux.

Le plan vise, via la coordination d’acteurs pôles, IRT, associations savantes, appelé FAR - French Augmented Reality - à rassembler les communautés de développeurs, fournisseurs de devices et de services autour d'usages et de marchés pour contribuer au rayonnement international du savoir-faire français en la matière, en lien notamment avec la dynamique French Tech. Et pour cela en cette réunion de rentrée, Vincent Marcatté a donné la parole à 4 projets présents dans la feuille de route illustrant la volonté du plan d'innover, de développer du business autour d'usages marchés spécifiques à court terme.

Premier secteur concerne, celui du bâtiment et de la concertation publique dans le cadre notamment d'aménagement de quartiers. Valérie COTTEREAU, directrice de l'entreprise rennaise Artefacto a ainsi présenté son projet : développer une brique sur ce thème pour impliquer davantage les citoyens, et spécifiquement les 15-35 ans quand il s'agit d'aménagement urbain. Les métropoles sont en attente d'interaction avec les usagers. Et l'application devrait permettre à un citoyen de visualiser l'avenir de son quartier et de réagir via des commentaires pour échanger avec les personnes en charge de l'aménagement. Une avancée citoyenne avec un déploiement commercial en mode Saas envisage.

Le deuxième projet touche quant à lui le monde de l'industrie avec en tête de pont Diotasoft et Dassault Aviation. Objectif ? Poursuivre le travail déjà engagé sur l'intégration de la réalité augmentée pour assister le geste productif. Et le contexte industriel induit des défis technologiques comme d'usages tels que proposer un système non invasif, capable d'interagir avec le système d'information, laissant libre les mains des opérateurs, ne nécessitant pas sur le terrain un expert en RA au quotidien. Et l'échéance de ce défi ? Été 2015.

My Voice est le 3ème projet présenté par l'IRT b<>com en coopération avec le CHU de Rennes et la PME lannionaise Voxygen. Ensemble ils s'attaquent à un cas clinique majeur, comment permettre à un patient ayant subi une ablation du larynx de synthétiser sa propre voix. Là aussi on se trouve face à des verrous technologiques, notamment autour de la captation des phonèmes avant l'opération, et des gains psychologiques et cliniques qui seront prouvés lors des différentes phases d'études.

Le dernier projet présenté touche au culturel et au patrimoine en partenariat avec la fondation Orange et le Musée d'Orsay. Comme point de départ l'œuvre "l'atelier du peintre" de Gustave Courbet et la volonté de pouvoir garantir l'accès à l'œuvre pendant sa restauration en y ajoutant une dynamique d'interaction et d'immersion pour le visiteur. La réalité augmente se met au service de la médiation et de la découverte culturelle.

Ces 4 projets illustrent de façon assez concrète les enjeux du plan Nouvelle France Industrielle Réalité Augmentée. Ils devraient être rejoints assez rapidement par d'autres projets, un appel à manifestation d'intérêt sera d’ailleurs lancé dans les mois à venir. L'objectif, comme l'explique Vincent Marcatté, est de faire notre des projets applicatifs avec des résultats à courts ou moyens termes pour permettre de donner à voir ce qu'est la réalité augmentée et ce que savent faire les acteurs français.

Un autre enjeu passe par la mutualisation et le regroupement d’acteurs avec la RA Factory sur laquelle nous reviendrons dans un prochain article.

Retour au blog

Ajouter un commentaire