EcoCloud : le cloud prive, cle en main !

Retour au blog

Les bénéfices du cloud sans les risques… Les partenaires réunis au sein du projet EcoCloud développent une solution de cloud privé qui pourrait bien faciliter la vie des responsables informatiques des PME et administrations. Une solution complète, facile à déployer, sûre, évolutive et… green. Le tout à moindre coût. Les entreprises intéressées peuvent participer à l'aventure en étant parmi les premières à l'expérimenter.

Le concept est né de l'observation du marché. D'un côté le cloud public, qui suscite une méfiance persistante chez beaucoup d'entreprises et administrations : la confidentialité est-elle vraiment garantie, que se passe-t-il si la société à qui l'on confie ses données ne respecte pas le service, que se passe-t-il si elle disparaît ? De l'autre le cloud privé, avec des offres de solution onéreuses et complexes : il faut souvent concevoir soi-même son système en assemblant des technologies de sources diverses.

D'où l'idée de construire la solution EcoCloud, un cloud privé qui réponde aux principales exigences des responsables des systèmes d'information : une offre tout-en-un (serveurs et logiciels), à haute disponibilité, évolutive selon la croissance des besoins, facile à maintenir et économique en investissement comme en fonctionnement, car conçue pour réduire la maintenance et la consommation énergétique.

Un atout maître : la complémentarité

Le projet a pris corps avec la réunion des compétences de trois PME et un laboratoire de l'écosystème numérique nantais, chacun pointu sur le sujet. Le chef de file, EasyVirt, est chargé des technologies de virtualisation et d'optimisation de la consommation des serveurs. Fizians, qui agit en sous-traitance, apporte son savoir-faire en optimisation du stockage et en haute disponibilité des données. Le laboratoire ASCOLA de l'École des Mines de Nantes est focalisé sur la gestion thermique des serveurs. Enfin la société Pentasonic, spécialiste des services de cloud computing et d'infogérance, joue le rôle d'intégrateur et définit les offres marketing adaptées au marché.

"La dimension commerciale est présente dès le départ du projet", observe le coordinateur du projet, Martin Dargent. "Nous ne voulions surtout pas nous enfermer pendant deux ans dans le développement pour, ensuite, penser commercialisation. Au contraire, nous cherchons à impliquer des clients dès le départ pour que la solution colle au mieux à leurs besoins et exigences."

La solution EcoCloud sera basée sur un standard open Source : Cloud Stack. Elle cible les PME, ETI et administrations ayant de gros besoins de stockage, à la recherche d'une solution économique et simple à mettre en œuvre. Le périmètre est à terme international, mais sans brûler les étapes. "Il faut que nous fassions d'abord nos preuves en France, plus particulièrement dans le Grand Ouest. L'objectif est d'acquérir au plus vite des références et de capitaliser, ensuite, sur ces résultats pour aller plus loin."

Appel à testeurs

EcoCloud a démarré au mois de juin pour une durée de deux ans. Il prévoit une intégration progressive des fonctionnalités dans la solution, dont la première version alpha est déjà disponible. Les partenaires du projet sont à la recherche d'entreprises ou administrations intéressées par la solution afin de l'expérimenter dès maintenant "à un coût avantageux".

Retour au blog

Ajouter un commentaire