Mazedia, 20 ans, accelere grace a la R&D

Retour au blog

Mazédia a mis au point une plateforme de conception de visites interactives.

Se différencier par l'innovation, c'est l'option prise par l'agence Mazédia il y a cinq ans. Un pari sur l'avenir qui paie aujourd'hui. L'agence spécialiste de la médiation culturelle multimédia lance une activité d'éditeur logiciel, conséquence directe d'un projet de R&D collaborative Images & Réseaux. Avec cette nouvelle activité, Vincent Roirand dit "revivre la fièvre de ses débuts" alors que son entreprise fête cette année ses 20 ans d'existence.

Le produit sur lequel Mazédia fonde de grands espoirs s'appelle Wezit. C'est une plateforme générique qui permet aux acteurs culturels et touristiques de concevoir des visites interactives intégrant applications mobiles, bornes et tables tactiles, site Internet, etc. Elle est le prolongement commercial direct du projet Parcours de visite mené par Mazédia avec Télécom Bretagne dans le cadre d'un appel à projets spécial PME lancé par Images & Réseaux.

Mazédia est une agence multimédia créée par Vincent Roirand, en 1994, à Nantes. Elle partage son activité entre les projets Internet à vocation marketing et services, et les projets multimédia innovants pour les musées et le secteur culturel où elle occupe une position de leader.

Le tournant amorcé par la PME date de 2009 : "C'est à cette époque que nous avons décidé de nous différencier de la concurrence par l'innovation avec plusieurs projets de R&D dans le secteur de la médiation culturelle. Aujourd'hui, nous entrons en phase opérationnelle avec des produits qui sont le résultat de ces travaux."

L'idée : poursuivre l'activité de service tout en développant l'édition logicielle sur fonds propres. "Wezit est commercialisé depuis 2013. C'est un produit qui marche bien. Mais nous voulons maintenant ré-accélérer la R&D pour passer dans une phase de croissance forte aux niveaux national et international. Nous sommes en train de créer une filiale pour cela."

Vincent Roirand : "Nous avons décidé de nous différencier de la concurrence par l'innovation"

Les musées, et aussi les entreprises

Avec Wezit, Mazédia vise en priorité les grands musées et sites touristiques qui ont des besoins de narration transmédia. "C'est un marché de niche, mais il est mondial. Nous avons parmi nos clients la Réunion des Musées Nationaux qui regroupe des sites comme le Grand Palais. Grâce à notre solution, ils génèrent eux-mêmes leurs scénarios interactifs et leurs applications sans développer une ligne de code."

La solution pourrait également intéresser les services de communication corporate des grandes entreprises ou ceux dédiés au marketing produit. Par exemple au travers d'expositions virtuelles ou de show-rooms, "dès l'instant où on a besoin de raconter une histoire de façon originale", résume le dirigeant.

Pour conquérir l'international, une nécessité devant les restrictions prévisibles de la commande publique en France, Mazédia compte sur deux leviers : un réseau de partenaires, intégrateurs ou prescripteurs, que la PME construit depuis deux ans, et des clients phares "pour acquérir une visibilité à l'échelle mondiale".

Avec une équipe d'une quarantaine de personnes et un chiffre d'affaires aux environs de 2,5 millions d'euros, Mazédia est une PME solide qui vise toujours plus haut. "La période que nous vivons est résolument passionnante. J'ai créé deux entreprises dans ma vie dont la première lorsque j'avais 18 ans. Et je suis heureux de revivre ça aujourd'hui, avec tout ce que ça comporte d'enjeux, de passion et d'incertitudes", conclut Vincent Roirand.

 Pour aller plus loin :

Retour au blog

Ajouter un commentaire