Trophees #LtF2014. Plus sur les quatre gagnants

Retour au blog

Trophées 2014 : les gagnants avec les membres du jury.

Nouveaux contenus éducatifs, réseaux domestiques de nouvelle génération, dématérialisation de documents, réseaux corporels sans fil… Ces quelques exemples suffisent à montrer combien les Trophées Loading the Future constituent un voyage varié et intense dans l'univers des projets collaboratifs Images & Réseaux. Retour sur la journée du 15 octobre à Rennes et, tout particulièrement, sur les quatre projets récompensés. Toutes les présentations sont disponibles en vidéo.

Pour cette édition 2014, onze projets collaboratifs se sont livrés à l'exercice de présenter plusieurs années d'effort en quelques minutes. Quatre d'entre eux se sont partagé les six prix décernés lors de ces Trophées.

NEVEX, des images vidéo saisissantes de luminosité

NEVEX s'est construit sur une intuition : le format à large gamme dynamique (HDR, pour High Dynamic Range) est une voie d'avenir pour la vidéo du futur. Lorsque le projet a démarré, en octobre 2011, le pari n'était pas évident. Aujourd'hui, ses images font "wow" dans tous les grands salons de l'industrie vidéo à travers le monde. Le principe retenu par NEVEX : une caméra capte les zones claires, une autre les zones sombres, l'image finale étant la synthèse des deux. Le résultat est criant de vérité, au point que le format HDR sera une composante de l'Ultra Haute Définition en cours de normalisation. Le projet NEVEX y aura largement participé avec les premières images vidéo HDR, des brevets, des contributions au standard, et la construction d'une chaîne complète HDR depuis la captation des images jusqu'à leur diffusion. Pour Catherine Serré, de Technicolor, NEVEX a vraiment été "le bon projet au bon moment".

NEVEX a été récompensé du prix Innovation qu'il a reçu des mains de Florian Bachelier du Groupe Avoxa. L'occasion pour la société d'avocats, partenaire des Trophées Loading the Future depuis la première édition, de réaffirmer "son engagement et sa proximité avec les entreprises innovantes". Terminé depuis mars 2014, NEVEX réunissait, autour du chef de file Technicolor, onze autres partenaires : AccepTV, Binocle 3D, DXO, Irccyn, Irisa, Polymorph Software, Telecom ParisTech, TF1, Thomson Video Networks, Transvideo, Université Rennes 1. Le projet est également labellisé Cap Digital.

OPTISAT2, le mariage entre diffusions TNT et satellite

Le problème traité par OPTISAT2 peut se résumer ainsi : "avant, il fallait mobiliser deux bandes satellitaires pour diffuser vers la TNT et la télévision satellite ; après, une seule bande satellitaire suffit". Le projet s'adresse aux opérateurs de diffusion de vidéo. Il leur propose une mutualisation des ressources de diffusion, et donc de réduire leurs investissements, tout en leur permettant de différencier les différents services, diffusés par voie terrestre (au standard DVB-T2) et par satellite.

Pour Eric Deniau, d'Enensys Technologies, OPTISAT2 a "atteint tous ses objectifs". Le projet a débouché sur des brevets, des communications et des contributions à la standardisation. Il a été testé en grandeur nature à Rennes grâce à la plateforme ImaginLab. Surtout, il a des résultats commerciaux immédiats, deux des partenaires ayant gagné de nouveaux marchés aux États-Unis et en Thaïlande.

Rien d'étonnant à ce qu'OPTISAT2 remporte le prix International remis par Jean-Dominique Meunier, qui préside la plateforme européenne NEM. OPTISAT réunit sept partenaires : Enensys Technologies, Eutelsat, IETR, SmarDTV, TDF, Telecom Bretagne et Telecom ParisTech.

CODE VERT met les logiciels au régime Green-IT

CODE VERT traite d'une question inédite : la consommation énergétique des logiciels. Le projet développe un outil qui traque les portions de code inutilement consommatrices de ressources. À la clé, une somme d'économies d'énergie non négligeables surtout pour les grosses applications et alors que " le numérique consommera autant d'énergie en 2030 que l'humanité toute entière le faisait en 2008" explique Thierry Leboucq, de Kaliterre.

Déjà présent aux Trophées 2013, CODE VERT a été bien inspiré de se représenter cette année puisqu'il remporte deux prix qui sont de véritables rampes de lancement pour la suite commerciale du projet. Avec d'abord le prix PME, il bénéficiera d'un accompagnement de la société Niji dont le représentant, Gaël Tournesac, a laissé entendre qu'elle pourrait aussi être "un des premiers clients".

Et avec le prix Québec International, c'est une opportunité de premier plan de contacts à l'export qui s'ouvre au projet. La structure de développement économique du Québec invite en effet CODE VERT à franchir l'Atlantique dès l'année prochaine où "un carnet de visites" lui aura été préparé. Le projet réunit quatre partenaires : Icam, Kaliterre, Sigma et Tocea.

TMS, le multimédia haut-débit accessible en mer

"Réduire la fracture numérique entre la mer et la terre", tel est, selon Yann Toutain, de Microwave Vision Group, l'objectif de TMS. Le projet de "Terminal Marine Stabilisé" permettra de communiquer à un débit de 10 Mbits/s dans la zone côtière couvrant les 10 premiers nautiques. La solution, basée sur le standard LTE, a nécessité de développé des antennes et modems adaptés au milieu marin, et un système de stabilisation chargé de compenser les mouvements de surface.

Comparé aux solutions satellite, TMS offre des débits largement supérieurs tout en étant beaucoup moins onéreux. Le projet a été testé à Brest grâce à la plaque 4G/LTE d'ImaginLab. La prochaine Route du Rhum, qui partira de Saint-Malo le 2 novembre, sera un autre terrain d'expérimentation de la solution.

TMS remporte deux prix. Le prix Compétitivité a été remis par Philippe Herbert, de Banexi Ventures Partners, qui s'est dit sensible au fait que le projet "débouche tout de suite sur un produit" alors même que TMS bénéficiait de "l'un des plus petits budgets". Quant à Eric Versey, directeur régional de BPI France, qui remettait le Grand prix Loading the Future 2014, il a souligné "la qualité et l'équilibre du consortium" et "l'esprit de collaboration".TMS est un projet FUI 2010 également labellisé du Pôle Mer Bretagne. Il réunit cinq partenaires : Alcatel-Lucent, Deti, Microwave Vision Group, Telecom Bretagne et Thales.

Les Trophées 2014 en vidéo

Les sept autres projets ayant participé à la compétition sont : AMBRUN, CORMORAN, EDU-3D, PAPRICA, RLDO, TEAP, STREAMMASTER.

Retrouvez les onze projets candidats en vidéo sous forme de trois best-of.  Avec aussi les présentations complètes et réactions de chacun des quatre projets gagnants. Le tout est accessible sur la chaîne dédiée vimeo.com/channels/826520

Retour au blog

Ajouter un commentaire