Multimedia et "Big Data"

Le référent Images & Réseaux, votre contact : Gael Maugis


La feuille de route technologique édition 2016

Enjeux stratégiques

Contenus multimédia et autoproduits

La révolution numérique des systèmes d’acquisition et de reproduction des images, des sons et de la vidéo, leur démocratisation et leur facilité d’usage, leurs caractéristiques techniques constamment étendues, conduisent à un flot toujours grandissant de contenus multimédias sous des formes de plus en plus diverses. La frontière entre contenus professionnels et contenus autoproduits tend à s’estomper, les comportements conduisent  à s’interroger sur les modèles économiques à développer, les droits d’auteur et copyrights sont également des enjeux centraux. Savoir et pouvoir détecter, découvrir, retrouver, analyser, vérifier, authentifier, interpréter, exploiter, croiser des contenus multimédias (images, sons, vidéos, écrits, documents structurés) sur le Web ou dans des grandes archives, représentent aujourd’hui des facteurs-clés de compétitivité, de création de valeur et d’intelligence collective.

Une autre dimension se renforçant est la multiplicité désormais des types d’écrans et des appréhensions associées des contenus audiovisuels (programmes télévisés, vidéos à la demande,…) : télévision du salon toujours mais aussi PC, tablettes ou mobiles. Ceci induit des problématiques variées aussi bien au niveau des technologies impliquées que des usages (ainsi que dans leurs rapports mutuels) : éventail des modes de diffusion et de distribution, d’accès, de consommation (visualisation délinéarisée entre autres), d’interaction (TV interactive, tablettes), de conjonction voire d’intégration de la TV « classique » et de l’Internet (TV connectée notamment).

Données et métadonnées

La production de données circulantes augmente de façon exponentielle, l’internet des objets étant l’un des facteurs de cette croissance. L’émergence de ce « big data » ouvre des perspectives d’analyse prédictive, de modélisation stratégique, de renouvellement du marketing, tout en interrogeant les frontières des usages possibles de données personnelles. Il montre également la voie à un renouvellement des sciences humaines et sociales, outillées par la fouille de données (« data mining »), par de nouveaux outils de visualisation et de navigation, par des algorithmes de classification, de trace et de recommandation, et par l’analyse sémantique de ces données à différents niveaux d’abstraction.

Systèmes d'informations globaux

Les systèmes d’information sont désormais des éléments clés dans le domaine des services, de l’industrie et de l’administration.  Ils forment un enjeu économique, sociétal et organisationnel, dans la relation avec le client ou le citoyen comme dans le fonctionnement interne des établissements (communication entre métiers et domaines). Ils sont aussi pertinents pour appréhender le « big data ». Leur taille, leur complexité, leurs structures (centralisées ou distribuées) évoluent constamment. Des informations hétérogènes de différentes sources à des niveaux d’abstraction et de représentation très différents doivent être accessibles, mises en relation et exploitées de manière cohérente et efficace.

Pour répondre aux motivations énoncées ci-dessus et aux verrous associés, des projets de R&D sur les thèmes suivants devraient être suscités :

  • Stockage et exploitation des données en nuage, gestion intelligente des données multimédia distribuées en très grande dimension 

  • Exploitation de la multiplicité et de la versatilité des données dans les systèmes d'information, en particulier des données non structurées ou informelles pour leur attribuer du sens, notamment par acquisition de connaissances

  • Schémas de compression et nouveaux formats, en particulier pour la 3D (multivues, codage scalable) et l’UHD ultra haute définition (4K, HDR)

  • Elargissement de l’open data, du Web des données (« linked data ») et usages évolués en découlant

  • TV connectée, diversification et disponibilité des applications à la demande 

  • Capture, gestion, exploitation, traçabilité, visualisation, anonymisation et nettoyage des données dans des SI 

  • Nouveaux champs d’investigation des études numériques (« digital studies ») à la lumière du « big data » 

Mots clefs : données, big data, stockage, cloud, gestion intelligente, compression, encodage, 3D, multivies, UHD, 4K, TV connectée, open data, linked data, SI, digital studies, big data, métadonnées, délinéarisation, ...