L’égalité femmes·hommes Un levier pour accompagner celles et ceux qui agissent pour un développement des territoires au service de toutes et tous

Jusqu'au 04/07/2019

Cet appel à manifestation d’intérêt a pour objectif d’initier, de repérer, renouveler, accompagner, valoriser et/ou démultiplier les expériences et projets innovants dans des contextes territoriaux définis afin de garantir un meilleur accès à la formation, l’emploi, la création d’activité, par une meilleure prise en compte, dans toutes leurs dimensions, de l’égalité des droits entre les femmes et les hommes.

Le contexte

Les priorités de la politique régionale d’égalité entre les femmes et les hommes intègrent des objectifs concrets de réduction des inégalités dans les compétences de la collectivité en prenant en compte les « alertes » évoquées par le Conseil pour l’égalité entre les femmes et les hommes en Bretagne (CpeG). Pour 2019 et 2020, un focus sur les politiques relatives à la formation, à l’emploi et au développement économique est proposé.

L’accès à l’emploi, non précaire, constitue un défi. L’accès à l’information, aux compétences numériques, l’élargissement des choix d’orientation professionnelle, l’accès à la qualification ou la requalification, la mobilité, la santé, la garde des enfants… sont des déterminants cruciaux ; S’ils ne sont pas spécifiques aux femmes, ils demeurent néanmoins plus prégnants pour elles. Les stéréotypes sur les métiers dits féminins, la charge de la vie quotidienne assumée dans la famille, la monoparentalité massivement portée par des femmes, les obstacles matériels à la mobilité…sont des freins réels, difficiles à lever. Garantir un meilleur accès des femmes à une orientation efficiente, à la formation, à l’emploi…nécessite le plus souvent une approche globale, systémique, inscrite dans un parcours accompagné et ce, dans l’objectif de consolider la capacité d’autonomie et l’émancipation des femmes elles-mêmes.

L’appel à manifestation est ouvert aux entreprises, associations, syndicats, établissements de formation, collectivités du territoire (commune, EPCI…).

Le projet doit associer dans l’action plusieurs partenaires (au moins deux).

La présence d’un ou plusieurs partenaires pas ou peu sensibilisé(s) à l’égalité femmes·hommes sera apprécié.

Les projets proposés à l’AMI chercheront à ouvrir le champ des possibles en tenant compte des spécificités de chaque contexte territorial, partenarial : ils préciseront les situations visées, – la, ou – les étapes du parcours concernées, les freins et les leviers plus spécifiquement ciblés, les partenariats impliqués, les modalités de mobilisation et d’action.

Ils proposeront une démarche d’évaluation dynamique visant à faire apparaître les raisons du succès ou de l’insuccès de l’action.

Les attendus de l’AMI : l’émergence d’initiative(s) de proximité :

– La proposition devra décrire en quoi le projet proposé répond à une urgence précisée, identifiée, parfois une « opportunité », à un besoin, à une réponse attendue.

– Elle devra expliciter en quoi le projet est innovant par la méthode, le choix des partenaires, le besoin à satisfaire, …l’impact qu’elle souhaite obtenir, les effets éventuellement transposables.

– Le projet devra définir et qualifier le territoire dans lequel il est ancré.

– Le soutien par une ou des collectivités du territoire sera apprécié.

Chaque candidature déposée devra préciser :

– La structure pilote du projet,

– Une description du projet (qualitative et financière),

– Son ambition,

– Le territoire de l’action et son intégration dans son territoire élargi,

– Les partenaires mobilisé·e·s,

– La méthode de conduite du projet,

– Le calendrier de mise en œuvre,

– Les méthodes et indicateurs d’évaluation,

– Le budget prévisionnel faisant apparaître la subvention demandée,

– Les soutiens apportés à cette action, notamment par des intervenant·e·s locaux.

Les candidatures feront l’objet d’une demande déposée en ligne sur la plateforme dédiée à cet effet à compter du 20 mai 2019.
Projets et dépenses pouvant être financés
Toute opération innovante et expérimentale pourra être accompagnée, quel que soit son porteur et sous réserve de la réglementation en vigueur.

Il s’agit d’accompagner des actions d’animation, de formation, de fonctionnement mobilisant des crédits de fonctionnement et pour lesquels l’effet levier du soutien régional est avéré.

Les projets devront :

– Etre en capacité de démarrer dans l’année 2019,

– Se réaliser dans les 24 mois.
Modalités de sélection

Une première analyse sera réalisée par les services du Conseil régional puis présentée au groupe ad hoc issu du CpeG, qui a contribué à élaborer le cahier des charges de l’AMI, pour finaliser la sélection.

Après cet examen, une proposition issue d’une sélection faite en commun de candidatures sera proposée à la Commission permanente du Conseil régional pour validation.
Modalités d’accompagnement
1. Soutien financier de la Région

Cet appel à manifestation d’intérêt est doté d’une enveloppe globale régionale de 40 000 €.

Le montant des subventions fléché par projet sera défini en fonction de l’analyse des projets, au regard des critères mentionnés plus haut, et du nombre de projets candidats au regard de l’enveloppe régionale disponible.

Le soutien régional ne pourra excéder 50% du financement de l’action.

Un autofinancement minimal sera requis et sera fonction de la nature du porteur de projet.
2. Un accompagnement méthodologique

Une communauté de parrains et de marraines identifié·e·s par les membres du CpeG aura pour mission de soutenir les porteurs de projet (expertise et facilitation).

Cette communauté est consultée si besoin par le Conseil régional et le groupe ad hoc technique aux différentes étapes de l’AMI.

Elle accompagne enfin les lauréat·e·s dans l’ingénierie et la réalisation des projets.
Calendrier

La clôture est fixée au 4 juillet 2019 inclus.