Data2B se positionne en équipementier en intelligence artificielle

Publié le 23/10/2018

Data2B Team

Pendant trois ans, Data2B a mûri ses outils et produits en réalisant des développements à façon. Aujourd’hui, la startup rennaise spécialiste du traitement des données massives par l’intelligence artificielle est devenue éditeur logiciel. Son ambition : équiper les différents métiers en outils d’aide à la décision. En commençant par la ville intelligente et la mobilité. Puis, au-delà, le secteur agricole, l’industrie agroalimentaire, la logistique, les télécoms…

Pour expliquer ce que font les produits de Data2B, Franck Gallos, le CEO, fait volontiers appel à une image : l’assistance à la navigation par GPS. Car, que fait un GPS ? On lui donne la destination, il mouline cette donnée avec la localisation et des informations de trafic, puis il propose un itinéraire optimisé que l’on choisit ou non. “C’est exactement ce que font nos produits. À partir de données de l’entreprise et de données de contexte, nos logiciels préconisent des actions à mener et un plan de route optimisé. Vous pouvez leur faire confiance, vous n’avez rien à calculer, mais c’est vous qui conservez la décision finale !”

Depuis sa création, en août 2015, Data2B s’est fixé une mission : “Aider les acteurs des secteurs traditionnels à opérer comme les géants du web.” Les Google, Netflix et autre Amazon s’appuient sur l’analyse de données massives pour conforter leurs positions. Data2B veut démocratiser cette vision “centrée sur les données” en la rendant accessible au commun des entreprises et organisations. Les premières années ont permis de tester le marché par de la prestation de service. Depuis le début de l’année 2018 et une levée de fonds de 350 000 euros, la jeune entreprise a franchi le cap de l’édition logicielle : “Nous sommes aujourd’hui une sorte d’équipementier en intelligence artificielle”, résume le dirigeant.

Des conseillers virtuels basés sur l’IA et le big data

Le premier produit maison, D2Move, s’adresse aux smart cities et acteurs de la mobilité urbaine. Opérer une flotte de bus, d’automobiles ou de vélos, optimiser des tournées, suivre un véhicule connecté à distance…, le logiciel permet de gérer et anticiper pour une meilleure satisfaction de l’usager. Un exemple d’utilisation ? “Pour un grand groupe qui dispose de milliers de véhicules d’entreprises sur une multitude de sites, notre logiciel permet d’optimiser le réassort et de connaitre la disponibilité des véhicules.”

D’autres produits sont en gestation ou déjà commercialisés : pour gérer du trafic, améliorer une chaîne logistique, maximiser les ventes… “Nos produits sont modulaires. Que ce soit de la collecte de lait dans l’agroalimentaire ou une tournée de ramassage de déchets dans le cas d’une collectivité, peu importe. Nos logiciels peuvent s’adapter dès qu’il s’agit d’optimiser de l’allocation de ressources.”

Pour cela, les logiciels Data2B s’interfacent avec le système d’information du client. Selon deux modèles : en SaaS via le cloud, ou en direct pour la version vendue sous licence.  Parmi les développements en cours, Data2B travaille sur un module capable de prévoir et communiquer aux usagers le taux de remplissage des bus, crucial pour les personnes à mobilité réduite. C’est le projet AFFLUZEN (voir l’article) développé avec Inpixal et Wi6Labs en réponse à un défi lancé par Keolis Rennes dans le cadre des Challenges CADO.

Mobilité & smart cities, agri & agro, médias & Télécoms

Data2B revendique aujourd’hui une vingtaine de clients aux profils d’entreprises ou de collectivités sur “ses trois verticales stratégiques” que sont la mobilité et les villes intelligentes, l’agriculture et l’agroalimentaire, et les médias et télécoms. L’équipe compte 14 personnes depuis le renfort de Mickaël Salmon, “qui vient du monde de l’édition logicielle”, en tant qu’associé et directeur du développement des affaires.

Installée à Rennes, l’entreprise est représentée à Paris et Barcelone. Et elle dispose d’une filiale au Mexique grâce à “une composante hispanophone très forte” du personnel. “Mexico a plusieurs avantages. C’est une ville géographiquement Nord-américaine, donc une porte d’entrée vers les États-Unis. Et c’est aussi une ville latine, qui permet de rebondir vers toute l’Amérique centrale et du Sud.”

 

data2b.net