3C-UP ou la réalité augmentée pour échanger autour d’un projet urbain

Publié le 28/11/2018

3C-UP Vue sur tablette

Il s’appuie sur le jumeau numérique de la ville de Rennes. Le projet 3C-UP mené par Artefacto développe un service augmenté de concertation et de communication autour des projets urbains. Il suffira d’un smartphone ou d’une tablette pour visualiser à l’échelle 1 un projet en cours de conception, et réagir le cas échéant. 3C-UP est l’un des Démonstrateurs industriels pour la ville durable sélectionnés l’an passé. Une édition 2018 de l’appel à projets est en cours.

Beaucoup mieux qu’une maquette en carton plume et beaucoup plus efficace qu’une vue 3D sur écran… Avec 3C-UP, il suffira de se rendre sur le lieu du projet, puis de pointer son terminal mobile en direction de l’emplacement prévu pour voir apparaitre les futurs bâtiments, rues, mobiliers urbains, éléments paysagers et autres aménagements. Le tout inséré dans son environnement, en réalité augmentée. “Comme si le projet était déjà réalisé”, commente Romain Cavagna. Le responsable recherche et innovation chez Artefacto ajoute : “L’objectif est de proposer une expérience fluide. On pourra voir le projet en déambulation sous tous les angles. Ça permet de se projeter dans l’aménagement futur à échelle 1.”

Réalité augmentée et interactivité

3C-UP signifie : Co-creation, Communication and Crowdsourcing for Urban Planning. Car en plus de proposer la visualisation du projet urbain en réalité augmentée, il offre des possibilités d’interaction géolocalisées. “Lorsque la personne passe à un endroit précis, par exemple au carrefour de deux rues, un petit point d’info apparait à l’écran. Point sur lequel elle va pouvoir cliquer pour ouvrir une page web qui donne un supplément d’information. Il peut aussi s’agir d’un formulaire qui invite la personne à donner son avis.”

L’outil est destiné aux aménageurs et aux promoteurs immobiliers. Ceux-ci pourront le mettre en œuvre pour deux usages : soit pour du travail collaboratif ouvert à un groupe restreint de partenaires, soit pour dévoiler un projet au grand public dans une démarche de communication ou de concertation. Le service sera proposé en SaaS, qui est aujourd’hui le modèle économique privilégié par l’entreprise.

Grâce au jumeau numérique de Rennes

Le projet 3C-UP est un des lauréats de l’appel à projets Démonstrateurs industriels pour la ville durable (DIVD), édition 2017. Appel qui est destiné à ouvrir la plateforme numérique 3DEXPERIENCity Virtual Rennes à l’innovation. Rennes Métropole et Dassault Systèmes mettent en place de longue date ce jumeau numérique de la ville. Il s’agit d’un modèle numérique systémique intégrant différentes sources de données au sein d’un référentiel unique actualisé à mesure que de nouvelles données deviennent disponibles. Dans ce cadre, le projet d’aménagement de l’Hôtel Dieu actuellement en cours de conception servira à 3C-UP de terrain d’expérimentation.  “Nous nous appuyons sur le jumeau numérique de la ville pour tester notre outil et proposer une expérience que nous voulons très qualitative” précise le chef de projet.

D’une durée d’un an, 3C-UP est à mi-parcours avec pour objectif un démonstrateur opérationnel au printemps 2019. Artefacto en espère des retombées significatives : “L’urbanisme, la réalité augmentée, la commercialisation en mode SaaS sont les axes forts de l’entreprise. Aujourd’hui le projet permet d’améliorer nos technologies et de franchir un cap. Demain, le même principe nous permettra peut-être de traiter d’autres types de contenus et d’adresser aussi d’autres secteurs.”

Un nouveau défi DIVD (Démonstrateurs industriels pour la ville durable) a été lancé. Jusqu’à 100 k€ à la clé. Vous avez jusqu’au 14 décembre 2018 pour candidater.

Voir le défi 2018

Pour aller plus loin