Dans son datacenter, Bretagne Télécom expérimente une solution IA de maîtrise de l’énergie

Publié le 29/05/2019

Bretagne-Telecom DataCenter

Opérateur de services Cloud dédiés aux entreprises et depuis peu certifié Hébergeur de données de santé, Bretagne Télécom fait de son datacenter de Chateaubourg une pièce maîtresse de sa stratégie. Il y expérimente la solution d’optimisation énergétique à base d’intelligence artificielle de la startup Purecontrol. Premier bilan : 14% d’économie globale sans rien modifier de l’installation.

20 millions d’euros de levée de fonds en janvier 2019, l’obtention de la certification Hébergeur de données de santé (HDS) en mars, une année 2018 bouclée avec un chiffre d’affaires de 18 millions d’euros en croissance de 20%… Bretagne Télécom multiplie les bonnes nouvelles et affiche pour l’avenir de grandes ambitions. Solidement ancré dans l’ouest et la région parisienne, “l’opérateur Internet et Cloud de proximité” comme il se définit sur son site, cherche à étendre son empreinte en France notamment par de la croissance externe. Outre son siège de Chateaubourg, près de Rennes, il dispose aujourd’hui de quatre autres sites à Bordeaux, Nantes, Paris et Toulouse.

Le datacenter de Chateaubourg, un atout maître

Bretagne Télécom construit son offre autour de trois piliers : les réseaux très haut débit, les services de téléphonie et communications unifiées, et l’externalisation des systèmes d’information. Pour ce troisième axe, explique Reda Belouizdad, directeur marketing et communication, le datacenter de Chateaubourg est un levier clé. “Nous sommes propriétaires de l’infrastructure, ce qui est un avantage concurrentiel déterminant. Nos clients PME, ETI et grands comptes sont rassurés d’externaliser tout ou partie de leur SI chez un prestataire qui maîtrise l’ensemble de l’environnement : réseau, sécurité, sécurisation des serveurs, disponibilité… Ce qui garantit la confidentialité et la pérennité des données.”

Le centre de données de Chateaubourg s’étale sur plus de 2000 m2. Il est équipé de deux salles blanches de 40 baies chacune. L’ensemble du site consomme à l’année 1840 MWh environ. D’où l’intérêt économique “et pour la planète” de limiter la consommation énergétique de l’infrastructure. En particulier en agissant sur la climatisation : on estime que 40 % de l’énergie nécessaire au fonctionnement d’un datacenter est consommée par les équipements de refroidissement.

Premiers résultats : 160 MWh/an d’économie

C’est là qu’intervient Purecontrol, une startup dont les deux cofondateurs sont justement des anciens salariés de Bretagne Télécom. Spécialité de la jeune pousse : l’optimisation énergétique d’un équipement ou d’un processus industriel. Sa plateforme collecte les données de contexte et de consommation d’un système, apprend automatiquement les mécanismes à l’œuvre grâce à des algorithmes de Machine Learning, puis opère les choix qui limitent la dépense énergétique. Ce principe s’applique aussi bien au maintien en température d’une piscine publique qu’à l’optimisation des performances de groupes froids et systèmes de climatisation d’un centre de données.

Au final, il s’agit d’un réglage optimal sans rien changer de l’installation en place. L’économie réalisée résulte de l’observation permanente du système croisée avec des données externes comme les prévisions météorologiques et les tarifs différenciés de l’énergie. Dans le cas de la climatisation du datacenter de Bretagne Télécom, les premiers résultats sont appréciables : le gain énergétique sur un an est évalué à 160 MWh, ce qui correspond à environ 15 000 euros d’économie.

Un meilleur PUE

Le PUE, pour Power Usage Effectiveness, est un indicateur qui compte pour tous les hébergeurs. Il indique le rapport entre l’énergie totale consommée par l’ensemble du centre de données et l’énergie utile consommée par les seuls équipements informatiques. Avec la solution d’optimisation, “le PUE de notre datacenter a baissé de façon sensible” commente Reda Belouizdad. À Chateaubourg, l’indicateur d’efficacité énergétique est passé de 1,75 à 1,59 en un an d’expérimentation. D’autres améliorations sont à l’étude, toujours avec Purecontrol. Par exemple, en étendant la régulation à d’autres équipements comme la ventilation.

www.bretagnetelecom.com

www.purecontrol.com

Bretagne Télécom et Purecontrol sont tous deux membres Images & Réseaux.

Membre Images & Réseaux